Jeux vidéo: Fin de partie pour la PSP de Sony

HIGH-TECH Commercialisée depuis presque dix ans, la console portable s’apprête à tirer sa révérence…

A.G.

— 

En mai 2004, alors PDG de Sony Computer Entertainment, Ken Kutaragi présente la PlayStation Portable.
En mai 2004, alors PDG de Sony Computer Entertainment, Ken Kutaragi présente la PlayStation Portable. — TOSHIFUMI KITAMURA / AFP

Game over. Le groupe Sony a annoncé qu’il allait  progressivement stopper la vente de la PSP sur la plupart des grands marchés. La société va cesser d’alimenter les distributeurs japonais à la fin juin et le retrait de sa toute première console portable de la vente est prévu plus tard dans l’année en Europe.

Commercialisée depuis la fin 2004, la PSP a connu un succès commercial important. Elle s’est vendue à près de 80 millions d’unités dans le monde. Sa longévité aura été honorable face à la concurrence féroce. Nintendo a par exemple écoulé sa DS à plus de 150 millions d’exemplaires.

Aujourd’hui, Sony se concentre sur la PlayStation Vita sortie en février 2012 en France et vendue à ce jour à un peu plus de 8 millions d’unités dans le monde. La mise à mort de la PSP pourrait l’aider à booster ses ventes.