Dictaphone Olympus DM-901: le smartphone est son allié

AUDIO Le constructeur, leader des ventes de dictaphones en France, lance un enregistreur haut de gamme qui veut jouer la complémentarité avec les smartphones et tablettes…  

Christophe Séfrin

— 

Le contrôle à distance permet d'ajouter à l'enregistrement des marqueurs ou des photos.
Le contrôle à distance permet d'ajouter à l'enregistrement des marqueurs ou des photos. — OLYMPUS

A force de vouloir tout connecter à nos smartphones et tablettes, les industriels ne risquent-ils pas de se fourvoyer sur nos réels besoins? Non, si l’on en croit Olympus et son DM-901. Derrière ce que l’on pourrait considérer comme un classique dictaphone haut de gamme, le constructeur livre une intéressante avancée technologique. Avec 56% de parts de marché sur le secteur (devant Sony et Philips), Olympus entend ainsi conserver sa suprématie dans un univers où environ 200 000 dictaphones grand public se vendent chaque année.

Enrichir ses enregistrements

Vendu 199 euros environ, le DM-901 intègre un écran couleur, deux micros orientés à 90° pour couvrir un champ acoustique maximal et… le Wifi. Une application (Olympus Audio Controler, gratuite sur iOS et Android) permet d’en prendre le contrôle du petit appareil à distance. L’idée n’est pas de jouer les espions en déposant l’enregistreur dans une pièce pour y épier les conversations qui pourraient s’y dérouler. Ici, le concept est d’enrichir ses enregistrements. Comment? Avec des index, par exemple, lorsqu’une question est posée, voire avec une photo prise avec son smartphone à un moment précis de l’entretien. Ces éléments se retrouveront ainsi à leur place exacte dans le fil de l'entretien. On pense à l’enregistrement d’un cours, avec des vues de graphiques ou des tableaux dont on immortaliserait les commentaires. La vocation connectée du DM-901 va d’ailleurs plus loin car grâce au Wifi, tout enregistrement peut être importé, voire partagé par mail par l’intermédiaire de Dropbox.

Dépoussiérer l'usage

Olympus a t-il trouvé le remède pour redonner des couleurs au marché des dictaphones? Depuis 2011, leurs ventes ont selon le constructeur chuté de 9% (contre 17% pour les GPS, 22% pour les appareils photos compacts et 24% pour les baladeurs). Certainement de quoi en dépoussiérer l’usage en tous cas et redonner aux dictaphones un peu de leur superbe face aux enregistreurs de tous les jours que sont désormais les smartphones