Les pubs vidéo en lecture automatique arrivent sur Facebook

MARKETING Les spots, de 15 secondes, devraient débarquer fin avril...

P.B.
— 
Un exemple de publicité vidéo sur Facebook.
Un exemple de publicité vidéo sur Facebook. — DR

Après de multiples reports et une longue phase de test, Mark Zuckerberg dégaine ses pubs vidéo. Les actionnaires devraient apprécier, les utilisateurs, sans doute moins.

Jeudi, Facebook a annoncé le lancement d'une offre de publicités vidéo «premiums» réservées à quelques partenaires. Selon Bloomberg, les annonceurs seront d'abord américains, et les premiers spots devraient arriver «fin avril ou début mai».

Lecteur automatique

Les spots de 15 secondes apparaîtront dans le newsfeed des utilisateurs. La lecture démarrera automatiquement, sans son. L'audio ne sera disponible que si l'internaute clique sur le mode plein écran, et le clip s'arrêtera s'il scrolle plus bas. En clair, le système fonctionnera comme les vidéos d'Instagram.

Facebook a montré un exemple avec une pub pour la bande-annonce du film Divergent.

Entre 1 et 2,5 millions de dollars par jour

Les annonceurs pourront cibler leur audience par âge, sexe, zone géographique et heure de la journée, par exemple, avec une promo sur une pizza à emporter à 18 heures.

Selon Bloomberg, ils devront débourser entre 1 et 2.5 millions de dollars par jour. Le prix est ambitieux pour Facebook, de l'ordre, par seconde, des spots diffusés lors du SuperBowl, un événement qui rassemble 120 millions de téléspectateurs. Avec 150 millions d'utilisateurs quotidiens en Amérique du nord, et 750 millions dans le monde, Facebook a cependant le potentiel pour rivaliser. Reste à voir si les annonceurs suivront: iAD, d'Apple, qui avait misé sur des pubs premiums, a fait un flop monumental.