Les montres connectées à l’heure du low-cost

Christophe Séfrin

— 

« On a décidé de devenir le Swatch de la smartwatch ». Boris Brault, jeune PDG de la société suisse MyKronoz ne cache pas ses ambitions. Il y a quelques mois déjà, il lançait ZeWatch, une montre connectée à 69 euros, là ou Sony affichait sa Smartwatch 2 à 179 euros et Samsung sa Galaxy Gear à 269 euros. Connectée en Bluetooth à un smartphone, ZeWatch donne l’heure, vibre en cas d’appel ou SMS entrants, affiche le numéro du correspondant, permet de converser grâces à ses micro et haut-parleur incorporés, etc. Des fonctions de base, sans possibilité de personnalisation comme avec certaines rivales, mais pouvant répondre à l’actuel appel d’air d’un marché qui devrait exploser. « On voulait faire quelque chose de simple face à nos concurrents qui considèrent, eux, que la montre connectée est un second écran, renchérit Boris Brault. « Nous, nous la voyons davantage comme une extension du téléphone, avec un micro et un haut-parleur ». Tout est question de concept.

iPod nano sur bracelet

Et côté concept, MyKronoz place la barre assez haut côté design avec des montres connectées qui ne manquent pas d’attrait, comme ZeBracelet (69 euros), seconde montre de sa collection, toute en rondeurs et féminité, qui tranche radicalement avec l’aspect mastoc de certaines tocantes high tech. Plus masculine, TheNano (129 euros) ressemble à un iPod Nano monté sur bracelet. La montre permet aussi de composer des appels depuis son clavier virtuel et fait office de podomètre.

Jusqu’à 7 millions de ventes en 2014

Reste une incertitude: l’appétence du public pour ces nouvelles montres connectées. Nulle doute que l’offre sera là, comme en témoignaient les nombreuses nouveautés en la matière au récent salon CES de Las Vegas. Même le fabricant de processeurs Qualcomm y présentait son propre modèle, la Toq. Et les pionniers que son Cookoo ou Pebble ne vont pas se laisser faire. Mais le public aura t-il envie de se mettre à l’heure de ce qui reste encore de jolis gadgets high-tech? Pour percer les montres connectées doivent encore s’affiner et gagner en autonomie pour de pas avoir à être rechargées tous les deux jours. Selon les sources, il pourrait s’en vendre entre 5 et 7 millions dans le monde en 2014. En attendant qu’Apple investissent enfin ce marché…