Google Glass: Premier PV pour un porteur de lunettes intelligentes au volant

HIGH-TECH Une automobiliste californienne qui portait ses «lunettes intelligentes» en conduisant a été verbalisée...

P.B.
— 
Project Glass, le prototype de Google de lunettes pour une vision en réalité augmentée.
Project Glass, le prototype de Google de lunettes pour une vision en réalité augmentée. — PHOTOMONTAGE/20MINUTES

Ça devait arriver. Le premier PV pour port de Google Glass au volant a été distribué en Californie. Cecilia Abadie, qui fait partie des 1.500 testeurs du programme «Explorers», a reçu deux contraventions: une car elle roulait en excès de vitesse, l'autre pour «conduite devant un moniteur visible du conducteur (Google Glass)». Le montant des amendes n'est pas encore connu.

La loi californienne n'interdit pas spécifiquement Google Glass. Tous les moniteurs pouvant distraire le conducteur sont bannis, à l'exception des lecteurs MP3 et des GPS. Le code de la route californien n'a pas encore été modernisé pour prendre en compte les écrans tactiles équipant de nombreux modèles récents comme la Tesla S, qui propose même un navigateur Internet.

 

Abadie, elle, affirme que ses lunettes étaient en veille et plaidera sa cause devant un juge. Parmi la centaine de commentaires sur son compte Google+, une avocate californienne technophile propose déjà de l'aider. Google, de son côté, semble avoir anticipé le problème: la prochaine mise à jour de Glass disposera d'un mode «voiture» limité au GPS et aux appels en mains libres. Reste à savoir comment le policier pourra le vérifier.