Les messages instantanés supplantent les SMS pour la première fois

HIGH TECH Près de 19 milliards de messages instantanés ont été envoyés en moyenne par jour en 2012, via des applications comme WhatsApp ou iMessage par exemple, contre 17,6 milliards de SMS...

A.G.

— 

Illustration smartphone: Une personne utilise ses BlackBerry.
Illustration smartphone: Une personne utilise ses BlackBerry. — Sunday Alamba/AP/SIPA

Mauvaise nouvelle pour les opérateurs de téléphonie mobile. Les messages instantanés supplantent désormais les textos. C’est la conclusion d’une étude menée par la firme de recherche Informa pour le Financial Times. La société rapporte que le trafic des applications de messagerie instantanée comme WhatsApp et iMessage a atteint près de 19 milliards de messages envoyés en moyenne par jour en 2012, contre 17,6 milliards de SMS. Une tendance qui s'explique notamment par la progression des ventes de smartphones auprès du grand public.

Un manque à gagner colossal

Selon Informa, cette tendance va se renforcer dans les années à venir. Pamela Clark-Dickson, analyste senior chez Informa, prévoit que d'ici 2014, près de 50 milliards de messages seront envoyés par jour en utilisant ces applications, contre un peu plus de 21 milliards pour les SMS traditionnels. Les opérateurs de téléphonie mobile doivent commencer à s’inquiéter de ce basculement. Le SMS reste encore dans de nombreux pays une source non négligeable de revenus, tandis que les messages instantanés qui transitent par des applications ne leur rapportent rien. Selon le cabinet Ovum, le manque à gagner est colossal pour les opérateurs.

En revanche, Informa insiste sur le fait que le SMS ne va pas disparaître de sitôt. Le smartphone n'est pas encore implanté sur tous les marchés, et reste ainsi encore peu présent dans de nombreux pays émergents. Dans ces pays, les consommateurs utilisent ainsi les SMS en grande majorité pour envoyer des messages écrits.

>> Et vous, passez-vous par des applications de messagerie instantanée pour écrire à vos contacts ou utilisez-vous toujours le bon vieux SMS? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.