Snapchat: Cette photo s'autodétruira dans 3, 2, 1...

HIGH TECH L'application smartphone, très en vogue parmi les adolescents pour le «sexting», permet d'envoyer des clichés éphémères ne s'affichant sur l'écran de leur destinataire que 10 secondes maximum. Mais peut-on tout oser en lui faisant confiance les yeux fermés?

Anaëlle Grondin

— 

La page d'accueil du site dédié à l'application Snapchat.
La page d'accueil du site dédié à l'application Snapchat. — CAPTURE D'ECRAN/20MINUTES.FR

Les adolescents américains en raffolent. L’application iOS et Android Snapchat, permettant d’envoyer des photos capables de s’autodétruire au bout de quelques secondes, fait un tabac depuis quelques mois. Classée au top 10 des applis à télécharger sur l’App Store, elle a même attiré l’attention de Facebook, qui, flairant le succès, a créé une copie, baptisée Poke.

Il faut dire que la promesse de Snapchat est séduisante: pouvoir envoyer une photo de tout et n’importe quoi sans risquer de la retrouver en ligne par la suite et de salir son e-reputation. L’outil est ainsi idéal pour le «sexting», l’envoi de photographies sexuellement explicites.

Captures et failles

Mais toutes les traces disparaissent-elles vraiment pour de bon?  Il est extrêmement difficile de faire une capture d’écran pendant les courts instants où une photo s’affiche, car il faut garder un doigt sur l’écran pour la voir. Mais la manipulation n’est pas impossible depuis un iPhone. Un journaliste de 20 Minutes y est parvenu au premier essai. Et surtout, rien n’empêche un utilisateur de photographier son écran au moment où la photo s’affiche à l’aide d’un deuxième téléphone ou d’un appareil photo.

Par ailleurs, une importante faille a été découverte en décembre: Buzzfeed s’est rendu compte que les clichés échangés étaient récupérables sur iOS par leur destinataire. Il est possible de récupérer une photo avant de la lire dans un fichier système en utilisant un logiciel permettant de naviguer dans les fichiers stockés sur un iPhone ou un iPad. Et cela, sans avoir à jailbreaker son téléphone. Deux clics suffisent, selon Buzz Feed. Se débarrasser complètement d’une empreinte numérique, mission impossible?