Non, un macaron «Senior» ne va pas être imposé aux conducteurs de plus de 70 ans

FAKE OFF Une rumeur apparue en 2016 continue de circuler par mail

Alexis Orsini

— 

Une voiture arrêtée dans la nuit. Illustration.
Une voiture arrêtée dans la nuit. Illustration. — K Rustamov - PixaBay
  • En 2016, une association lançait un « disque de prévention » portant la lettre « S » à destination des conducteurs âgés souhaitant le signaler, sur leur véhicule, aux autres automobilistes.
  • Depuis, une rumeur récurrente affirme que cette signalétique est sur le point de devenir obligatoire pour les plus de 70 ans.
  • C'est toujours aussi faux, comme le confirme notamment la Sécurité routière à 20 Minutes.

« La chasse aux vieux est ouverte ! Pour ceux qui ont 70 ans, pour ceux qui les auront vers 2020, et pour tous les autres... […] Attendez-vous à devoir apposer un macaron blanc avec la lettre S sur l’arrière de votre voiture ! Eh oui ! »

L’alerte, diffusée par mail – et signalée par un lecteur de Fake Off -, a de quoi inquiéter les conducteurs concernés. Car à l’en croire, cette obligation est sur le point de devenir inévitable : « L’idée de signaler les personnes âgées au volant est venue d’un certain Gilles Renard. […] La Prévention routière s’est emparée de l’idée, l’a montée en épingle auprès de la Direction des transports, qui elle-même a établi un rapport, lequel est sur le bureau du ministre des Transports, préconisant cette mesure au plan national, inscrite dans le Code de la route, pour le bien et la sécurité de cette catégorie d’usagers… »

Il s’agit toutefois d’une intox, mélangeant le vrai (un « disque de prévention » affublé d’un « S » et de la mention « Votre aîné au volant » est bien commercialisé par un certain Gilles Renard) et le faux puisque cette signalétique n’est pas obligatoire ni en passe de le devenir, comme le confirme la Sécurité routière à 20 Minutes : « Il n’existe pas, à notre connaissance, de projet visant à rendre obligatoire un macaron S pour senior. »

L'intox qui circule par mail.
L'intox qui circule par mail. - capture d'écran

FAKE OFF

Elle souligne en revanche la possibilité que « le sujet de la conduite des seniors soit abordé par voie d’amendement, dans le cadre de la discussion des dispositions de la loi d’orientation des mobilités en cours d’examen à l’Assemblé nationale. » Mais le cabinet du responsable du texte, Jean-Marc Zulesi, confirme à 20 Minutes qu’aucun macaron n’est prévu.

Si les récents (et remarqués) accidents de la route impliquant des seniors ont donné un second souffle à l’intox, elle n’a rien de nouveau. Elle circulait en effet dès 2016, peu après le lancement de la signalétique inventée par Gilles Renard, dans une version quasi-identique à celle d’aujourd’hui – et annonçant la mise en place de l’obligation en septembre 2017. Face à l’ampleur de la rumeur, la Sécurité routière avait même publié un démenti.

« On milite pour que ça reste volontaire »

Contacté par 20 Minutes, Gilles Renard, qui a eu l’idée de cette signalétique après une discussion avec sa mère de 78 ans, indique avoir vendu plus de 30.000 disques de prévention. « La rumeur ressort régulièrement mais il n’y a aucune obligation, on milite au contraire pour que ça reste volontaire. Je suis régulièrement interpellé par mail ou par téléphone à ce sujet », ajoute-t-il.

« La plupart du temps, ce sont les enfants qui prennent contact avec nous pour leurs parents, sachant que le début des difficultés sur la route commence en général vers 75 ans. L’idée est vraiment d’alerter les autres usagers de la route pour qu’ils changent leur comportement et évitent de stresser la personne âgée au volant », conclut l’entrepreneur à la tête de l’association Signal Senior.