Téléviseurs OLED: en 55 pouces ou 65 pouces, choisissez un écran aux contrastes parfaits

TELEVISEURS Alternative séduisante aux téléviseurs LED, les modèles OLED se distinguent par leur technologie qui leur permet d’offrir des dalles extrêmement fines et des images aux contrastes éblouissants…

Christophe Séfrin

— 

Le TX-55FZ800, de Panasonic.
Le TX-55FZ800, de Panasonic. — PANASONIC

Des contrastes infinis, des écrans d’une finesse incomparable, des grandes diagonales d’images (55’’/140 cm et 65’’/165 cm): les téléviseurs OLED se distinguent de la concurrence. Ils se différencient d’abord des modèles LED par leur technologie auto émissive : les pixels qui composent l’image n’ont pas besoin de rétroéclairage pour s’allumer. Ainsi, nos téléviseurs OLED créent-ils leur propre lumière lorsque traversés par un courant électrique.

Longtemps réservés à la seule marque LG qui maîtrise la fabrication des dalles, les OLED investissent depuis 2 ans les catalogues de nombreux concurrents : Philips, Sony, Panasonic, Loewe… Mais c’est toujours LG Display qui fournit les dalles. D’où notre question : ces modèles sont-ils autant de clones ? Assurément non. Car c’est autour des fameuses dalles que les uns et les autres apportent leur savoir-faire. Et c’est prioritairement au niveau de la qualité du traitement des images que leur signature va s’apposer.

55B8, de LG

LG 55b8
LG 55b8 - LG

Cet OLED de dernière génération fait partie des modèles de sa catégorie les plus accessibles du marché. D’une diagonale de 55’’/140 cm, 4K HDR, le 55B8 s’affiche avec un design plaisant, sans plus. Mais sous Web OS 3.5, son interface est un modèle du genre : fluide, bien agencée et donnant rapidement accès aux applications désirées. On en retrouve d’ailleurs deux, désormais essentielles, directement sur la télécommande : Netflix et Amazon Prime Vidéo. L’image est à la hauteur des espérances et reste telle qu’on les aime en OLED : très contrastée et chaleureuse. Côté son : une puissance de 60 watts répartie sur quatre enceintes. 1790 euros.

TX-55FZ800, de Panasonic

Ce téléviseur 4K OLED de 55’’/140 cm ne trahit pas la bonne réputation de son constructeur en termes de téléviseurs. Si la dalle de ce TX-55FZ800 sort comme toutes les autres des usines LG Display, Panasonic a su apporter à l’appareil sa personnalité avec une image parfaitement calibrée pour le cinéma et le jeu vidéo. L’appareil embarque d’ailleurs une connectique pléthorique afin de lui brancher un maximum de périphériques (4 x HDMI ; 1 x USB-3.0 ; 2 x USB 2.0, 1 x SD…). Avec une puissance de 60 watts annoncée, notre TV se suffit à elle-même, même si rien ne vaut le renfort d’une bonne barre de son ou d’un système audio en éléments séparés. 1900 euros.

55OLED803, de Philips

55OLED803
55OLED803 - Philips

 

Depuis son arrivée sur le marché des téléviseurs OLED en 2017, Philips sait se distinguer par un traitement d’image particulière abouti, fruit d’un processeur maison nommé « P5 » et notoirement performant.

Modèle 4K compatible HDR 10 et HDR10 +, le 55OLED803 est une franche réussite, avec un affichage lumineux, aux contrastes exemplaires et aux couleurs naturelles. Ambilight sur trois côtés, notre téléviseur projette à l’arrière les couleurs dominantes à l’image. Immersion garantie s’il est placé devant un mur blanc ! Attention : ses deux pieds peu épais ne permettront pas d’associer une barre de son devant l’appareil, l’écran se trouvant de facto presque en contact avec le meuble sur lequel le téléviseur est posé. 2299 euros.

KD-65AF9, de Sony

KD-65AF9 de Sony
KD-65AF9 de Sony - Sony

Second téléviseur OLED 4K du constructeur, ce large modèle (65’’/165 cm) qui embarque Google Assistant atteste du savoir-faire de Sony en matière de traitement d’image.

Contrastes, gestion des couleurs et de l’éclairage de la dalle : il est bien difficile de prendre le KD-65AF9 en défaut, tant la qualité se voit. A recommander chaudement pour les fans de cinéma à domicile ! La qualité s’entend aussi : avec son système Acoustic Surface, la dalle vibre lorsque les haut-parleurs dissimulés à l’arrière s’animent. Deux woofers ajoutent rondeurs et basses puissantes., Attention, le KD-65AF9 repose sur une béquille qui impose un peu d’espace (30 cm de profondeur sur un meuble). Et l’écran se trouve légèrement incliné. 3990 euros.

AU FAIT…

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un produit via l’un d’entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d’intérêts, nous avons adopté la méthode suivante :

1. Les journalistes de la rubrique « Guide d’achat » choisissent leurs sujets, réalisent leurs articles et leur sélection de produits en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d’avance à tous ceux qui cliqueront !