Italie : Une Rolls Royce saisie par la douane à cause de son intérieur en cuir de crocodile

ESPECE PROTEGEE Une plainte a été déposée contre l'importateur de ce véhicule qui risque une amende mais aussi de devoir enlever le revêtement en cuir de crocodile de l'habitacle

20 Minutes avec agence

— 

La statuette de la marque Rolls Royce.
La statuette de la marque Rolls Royce. — Pixabay / 350543

Une Rolls Royce Phantom a été saisie par les douanes italiennes, mardi 25 mai. La raison ? Le revêtement intérieur de cette voiture de luxe était composé de cuir de crocodile. Une pratique interdite par le traité international de protection de la faune et de la flore en voie d’extinction, rapportent nos confrères de Capital, relayant des informations du site Motor1.

Cette Rolls Royce Phantom arrivait en provenance de Russie à destination de l’Italie. Le voyage de ce véhicule s’est déroulé sans encombre jusqu’à ce que les douaniers italiens remarquent ce cuir un peu particulier.

Une plainte déposée contre l’importateur du véhicule

Cet aménagement intérieur a été réalisé par une enseigne de pièces de rechange sans jamais être validé par le constructeur Rolls Royce. Cela n’aurait pas pu être le cas car le crocodile est une espèce protégée en vertu de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faunes et de flore sauvages menacées d’extinction.

Depuis son entrée en vigueur en 1975, ce texte, signé par 160 pays dont l’Italie, exige l’obtention d’un certificat d’autorisation pour que certaines peaux ou fourrures d’animaux puissent être vendues. A la suite de la saisie de ce véhicule par les douaniers italiens, une plainte a été déposée contre l’importateur de la Rolls Royce Phantom. Il risque une amende importante mais aussi de devoir enlever le revêtement en cuir de crocodile de l’habitacle de cette luxueuse voiture.