La future Mercedes-AMG SL dévoile… ses dessous

Auto Développé conjointement par Mercedes et AMG, le prochain roadster haut de gamme sera basé sur une structure en aluminium composite offrant une excellente rigidité.

Stéphane Lémeret pour 20minutes
La future Mercedes SL sera ultra-light
La future Mercedes SL sera ultra-light — DR

Lors de la conception d’un cabriolet, les constructeurs sont toujours confrontés à des problèmes de rigidité, surtout lorsqu’il s’agit d’un coupé qui a été « décapsulé ». C’est pour cela que les ingénieurs de Mercedes et AMG ont conçu une structure en aluminium autoportante pour la prochaine SL.

La future Mercedes SL sera ultra-light
La future Mercedes SL sera ultra-light - DR

Les exigences étaient nombreuses : il fallait que celle-ci s’adapte à un large choix de transmissions, et qu’elle offre assez de place pour une configuration 2+2 sièges. Par rapport à la série précédente, la rigidité torsionnelle augmente de 18 %. La carrosserie sans porte, ni capot, ni couvercle de coffre, ni pièces d’assemblage supplémentaires, pèse environ 270 kg.

Mercedes SL 2021
Mercedes SL 2021 - DR

Malgré ces exigences de qualité extrêmement élevées, le développement a eu lieu à un rythme record : il a fallu moins de trois ans à partir du moment où la commande de la série a été passée à une équipe composée, au départ, de six personnes. Le logiciel dernier cri utilisé dans le développement numérique a permis de donner le feu vert à la production des outils de la série. Et le prototype a reçu la meilleure note interne dans le premier véritable crash test. La nouvelle SL sera produite à l'usine de Brême, où le modèle précédent était déjà assemblé.