ID.3 : Une nouvelle Volkswagen électrique « aussi importante que la Coccinelle »

AUTO Le Salon de l’automobile de Francfort qui ouvre ses portes aujourd’hui au public marque le point de départ de l’offensive électrique de Volkswagen. La marque allemande y présente son ID.3, premier modèle d’une famille qui en comptera au moins cinq. Une nouveauté présentée comme « aussi importante que la Coccinelle » par le constructeur

20 Minutes avec agences

— 

Avec l’ID.3, Volkswagen lance pleinement son offensive sur le segment de la voiture électrique. Lancer le diaporama
Avec l’ID.3, Volkswagen lance pleinement son offensive sur le segment de la voiture électrique. — Volkswagen

Après des mois d’annonces et d’infos divulguées au compte-gouttes pour éveiller notre curiosité, Volkswagen laisse enfin admirer son ID.3 dans son intégralité. D’un gabarit similaire à la Golf (4,26 m) cette compacte ne partage pourtant aucun composant avec sa célèbre sœur qu’elle pourrait bien cannibaliser à moyen terme. La compacité du moteur électrique, et le choix des roues arrière motrices permettent de libérer énormément d’espace à bord.

Les passagers avant et arrière auront tous leurs aises, et les bagages rentreront aisément dans le vaste coffre au plancher repositionnable sur deux hauteurs. Pour compenser le poids imposé par les batteries lithium-ion, l’habitacle a été copieusement épuré. Pas d’imposante console centrale, mais un seul écran tactile qui permettra d’accéder à toutes les fonctions du véhicule. L’instrumentation est elle aussi numérique, et les commandes simplifiées au maximum. La qualité de fabrication globale reste toutefois digne des standards de fabrication élevés de la marque, même si quelques plastiques moins flatteurs font leur apparition ça et là.

Avec l’ID.3, Volkswagen lance pleinement son offensive sur le segment de la voiture électrique.
Avec l’ID.3, Volkswagen lance pleinement son offensive sur le segment de la voiture électrique. - Volkswagen

550 km, 30.000 euros

L’ID.3 offre le choix entre trois capacités de batteries : 45 kWh, 58 kWh et 77 kWh. La plus petite promet déjà 330 kilomètres d’autonomie réelle (normes WLTP), quand la plus généreuse en assure 550. Grâce au chargeur qui accepte les charges de forte puissance, il sera possible de récupérer jusqu’à 260 km en 30 minutes sur une borne de 100 kW. Deux moteurs sont au programme : 150 ou 204 chevaux.

Avec ce nouveau modèle, Volkswagen souhaite démocratiser la voiture électrique. Après une édition spéciale de lancement (1st) dotée de la batterie intermédiaire et facturée 40.000 euros, la marque promet une ID.3 de base à moins de 30.000 euros hors bonus gouvernemental.

Avec l’ID.3, Volkswagen lance pleinement son offensive sur le segment de la voiture électrique.
Avec l’ID.3, Volkswagen lance pleinement son offensive sur le segment de la voiture électrique. - Volkswagen

Une gamme complète

L’ID.3 nouveau modèle est construit sur une toute nouvelle plateforme spécialement dédiée à la voiture électrique (MEB). Une plateforme hautement modulable, qui servira de base à toute la gamme de voitures électriques prévue par le constructeur. Après cette berline compacte, un crossover (préfiguré par le concept ID.Crozz), une berline (ID.Vizzion), un monospace inspiré du célèbre Combi (ID.Buzz) et sa déclinaison utilitaire (ID.Cargo) viendront compléter l’offre au cours des quatre à cinq prochaines années.

Volkswagen ne cache d’ailleurs pas ses ambitions : vendre trois millions de voitures électriques par an d’ici 2025.

Rester leader

Pour Volkswagen, l’enjeu est multiple. Le groupe ne peut pas risquer de perdre sa place de n°1 mondial en ratant le virage de la voiture électrique. Car si ce marché reste pour l’instant limité, les analystes lui prédisent une croissance exponentielle dans les années à venir, poussé par les nouvelles normes environnementales notamment, mais également portées par la démocratisation attendue de ces modèles.

Il est aussi question pour Volkswagen de faire oublier le fiasco du « dieselgate », qui a sérieusement écorné son image depuis l’éclatement de l’affaire des moteurs truqués, et accéléré la transition du diesel vers les autres motorisations… et le déploiement de cette gamme ID.