VIDEO. Strasbourg: Ça roule pour les voitures d’exception Bugatti

AUTOMOBILE Visite dans les ateliers d’un monde d’exception, celui de Bugatti à Molsheim dans le Bas-Rhin, avec ses bolides grand luxe et une clientèle dont on prend le plus grand soin

Gilles Varela

— 

Chez Bugatti à Molsheim, dans le Bas-Rhin
Chez Bugatti à Molsheim, dans le Bas-Rhin — G. Varela / 20 Minutes

Gros moteurs mais pas de photos de pin-up dévêtues aux murs. Au siège Bugatti à Molsheim dans le Bas-Rhin où sont assemblées ces voitures d’exceptions que sont la Chiron et à présent la Divo, l’atelier ressemble plus à un laboratoire pharmaceutique qu’à un garage. Les gestes méticuleux rappellent ceux des chirurgiens. Ici, on cultive l’amour des belles choses, du raffinement, de la haute technologie. L’endroit où s’active une vingtaine de mécaniciens et ingénieurs est spacieux, épuré. Dans l’atelier, qui vu du ciel rappelle la forme ovale chère à Etorre Bugatti, précision et savoir faire sont maîtres mots.

Le moteur de 1.500 chevaux, W16 cylindres, pèse dans les 700 kg soit environ le tiers du poids total de la voiture. Un moteur lourd mais c’est à ce prix que Bugatti assure leur fiabilité et leur longévité, assure Tim Bravo, directeur de la communication. Jusqu’à 300.000 kilomètres. Côté performance, une Chiron double tranquille un TGV lancé à pleine vitesse avec un 420 km/h affiché au compteur…

Chez Bugatti à Molsheim, dans le Bas-Rhin
Chez Bugatti à Molsheim, dans le Bas-Rhin - G. Varela / 20 Minutes

Le nouveau modèle, Divo, se contentera d’un « petit » 380 km/h… Sellerie avec des cuirs d’exceptions, couleurs, accessoires, la configuration d’un véhicule se fait dans un spacieux salon où le modèle Divo (il y en aura 40 dans le monde) attend le client. Ce dernier est l’objet de toutes les attentions, comme l’a voulu il y a 110 ans Ettore Bugatti, qui aimait recevoir. Là, confortablement, entouré de spécialistes, on peut voir également la configuration choisie qui s’affiche sur un écran géant dans la pièce…

Chez Bugatti à Molsheim, dans le Bas-Rhin
Chez Bugatti à Molsheim, dans le Bas-Rhin - G. Varela / 20 Minutes

Une autre dimension

Tout est luxe et raffinement et la configuration des lieux, avec son château, son parc de 23 hectares, ses remises où trônent le modèle T35 ou encore l’historique Bugatti Royale, donne l’étrange impression d’être dans un monde parallèle. Pour quelques poignées de millions d’euros, il est possible de passer commande. La clientèle est principalement américaine (25 %), d’Europe (30 à 35 %), puis du Moyen Orient et de l’Asie. Une provocation dans un monde en crise où les préoccupations environnementales inquiètent le plus grand nombre ? « C’est une autre dimension, il y a une grande acceptation des passants dans la rue, explique Tim Bravo. La réaction fréquente  lorsque l’on croise une Bugatti, c’est un " Wouah " ou un pouce levé. »

Chez Bugatti à Molsheim, dans le Bas-Rhin
Chez Bugatti à Molsheim, dans le Bas-Rhin - G. Varela / 20 Minutes

Conscient des enjeux environnementaux, la marque confie regarder les différentes options, qu’il y a des réflexions sur une voiture quatre places, plus écologique, moins chère et électrique. « Et puis, les acheteurs ne roulent pas trop. Ce sont surtout des collectionneurs, des entrepreneurs, des footballeurs… 80 % des clients qui roulent avec une Chiron ne dépasse pas les 2.000 km par an, détaille Tim Bravo. S’il y avait un nouveau modèle, il serait probablement électrique, mais pour l’instant, c’est impossible de faire une Bugatti comme ça. La technologie ne le permet pas encore, il y a le problème des batteries trop lourdes, mais nous regardons ce qui se fait du côté du secteur hypersportif, sur papier… »

Bon, et si vous avez envie de voir passer un de ces bolides, mieux vaut aller du côté de l’aérodrome de Colmar, où les pilotes d’essais de la marque font les tests grande vitesse. Car aucun véhicule n’est livré zéro kilomètre. Au total, il faudra attendre les 350 kilomètres de test pour recevoir sa voiture. Mais pas d’inquiétude, Bugatti repose des pneus neufs. Comme dans une autre dimension…