Salon de l'auto 2018: Les nouveautés françaises

MONDIAL DE L'AUTO Plus que tout autre constructeur, nos marques nationales ont mis les petits plats dans les grands lors du Mondial de l’Automobile...

20 Minutes avec agences

— 

La 508 SW confirme que Peugeot n’a rien perdu de son savoir-faire en matière de breaks Lancer le diaporama
La 508 SW confirme que Peugeot n’a rien perdu de son savoir-faire en matière de breaks — © Renault

Renault, Peugeot, Citroën ou encore DS et Alpine : voici les nouveautés tricolores de cet automne.

Une nouvelle 508 chez Peugeot 

Peugeot dévoile la carrosserie break de sa nouvelle 508. Tout aussi stylée que la berline, cette variante marie avec le même bonheur l’agressivité et l’élégance. Ce design distinctif sera d’ailleurs l’atout majeur de cette 508 SW, dont le volume de coffre reste contenu à 530 litres.

Et puis, Peugeot fait revivre l’une de ses anciennes gloires avec son concept e-Legend. Vous aurez reconnu de faux airs de 504 Coupé dans les traits de cette voiture électrique, pour laquelle le constructeur a même dépoussiéré son ancien logo. Il s’agit sans conteste de l’un des concepts les plus désirables de cette édition !

La DS7 hybride

Après quelques années à vide, DS est de retour aux affaires. Non seulement avec le DS7, qui reçoit sa motorisation hybride rechargeable de 300 chevaux. Mais surtout avec le DS3 Crossback, son tout nouveau crossover compact, concurrent des Mini Countryman, Audi Q2 et BMW Série 1. Le style extérieur comme l’habitacle sont très travaillés, et témoignent d’un grand soin porté aux détails. En plus des motorisations essence et diesel, le DS3 Crossback sera le premier modèle de la marque à être équipé d’un moteur électrique : une unité de 136 chevaux alimentée par une batterie de 50 kWh promettant 300 kilomètres d’autonomie réelle.

EZ-Ultimo, un concept signé Renault

Chez Renault, outre le restylage du Kadjar, on anticipe la mobilité d’après-demain avec le concept EZ-Ultimo. Ce concept préfigure la mobilité à bord d’un robot-taxi de grand luxe, dont les surface vitrées peuvent s’obscurcir pour garantir intimité et discrétion aux passagers, pressentis être des VIP ou des grands patrons. Ceux-ci voyageront dans un univers cosy et luxueux, où se mêlent le cuir des sièges et le parquet du sol. Et évidemment, sa motorisation est électrique.

Renault est d’ailleurs l’un des pionniers en la matière, et le démontre une fois encore en présentant le K-ZE, un petit SUV à vocation mondiale (Chine en tête) qui devrait être accessible financièrement au plus grand nombre.

Le C5 Aircross de chez Citroën

La grande nouveauté chez Citroën est le C5 Aircross. Se positionnant de facto comme porte-étendard de la gamme, ce SUV reste fidèle aux valeurs familiales développées par Citroën, en s’équipant notamment de trois sièges arrière indépendants et d’un coffre de 580 litres a minima. Le design sera assurément l’un des points forts de ce nouveau modèle qui devra croiser le fer avec une concurrence particulièrement féroce. Lui aussi aura droit à une motorisation hybride rechargeable forte de 225 chevaux, et dont l’autonomie électrique pourra atteindre 50 kilomètres.

Le coupé A110 Alpine comptabilise 5 000 commandes

Pas de grande nouveauté chez Alpine, qui poursuit la montée en puissance de l’usine de Dieppe pour satisfaire la demande pour son coupé A110, lequel a déjà enregistré plus de 5.000 commandes ! Celui-ci est présenté sur le stand parisien en finitions Pure et Légende.