Cristiano Ronaldo lors du match entre le Real Madrid et le Barça le 3 décembre 2016.
Cristiano Ronaldo lors du match entre le Real Madrid et le Barça le 3 décembre 2016. - Manu Fernandez/AP/SIPA

Le président de la Ligue espagnole, Javier Tebas, a indiqué mardi étudier la possibilité de «déposer un recours» contre la décision de la Fifa d'élargir le Mondial à 48 équipes à compter de l'édition 2026, adoptée plus tôt à l'unanimité par l'instance suprême du football.

Les décisions de la Fifa «affectent la politique et l'économie des grandes ligues européennes et ne peuvent donc pas être prises sans consensus», a estimé Tebas quelques heures après l'annonce officielle du passage de 32 à 48 équipes pour le Mondial 2026, réforme souhaitée par le président de la Fifa Gianni Infantino.

>> A lire aussi : Coupe du monde 2026: Le Mondial à 48 pays «pour les pauvres», vraiment?

«Nous allons voir si nous déposerons un recours auprès du Commissaire européen à la concurrence, ou bien également auprès d'institutions de contrôle des règles de la concurrence en Suisse», a-t-il annoncé, ajoutant «que l'opinion des ligues devrait être entendue car 75% des joueurs des Mondiaux évoluent dans les championnats européens».

L'influente Association européenne des clubs (ECA) a également exprimé sa vive opposition au projet, jugeant le modèle actuel à 32 équipes comme étant «la formule parfaite», et déplorant une «décision prise pour raisons politiques plutôt que sportives».

>> A lire aussi : Coupe du monde à 48: Pénos dès les matchs de poule, compétition pas rallongée… Comment ça va marcher tout ce bordel?

Selon un rapport confidentiel de la Fifa, consulté par l'AFP, un Mondial à 48 assurerait une hausse conséquente des revenus: 640 millions de dollars (605 millions d'euros) supplémentaires par rapport aux prévisions du Mondial-2018 en Russie à 32 équipes.

Mots-clés :