Laurent Blanc lors de la finale de la Coupe de la Ligue le 21 mai 2016.
Laurent Blanc lors de la finale de la Coupe de la Ligue le 21 mai 2016. - Francois Mori/AP/SIPA

Il a choisi le froid pour briser la glace. Présent aux Etoiles du Sport à La Plagne, l’ancien entraîneur du PSG Laurent Blanc a accordé sa première interview à quelques journalistes invités à l’événement. Et s’il assure avoir décliné quelques propositions, le technicien français semble encore marqué par son éviction, survenue plus d’un mois après la fin de la saison dernière dans la foulée d’un entretien musclé de son président Nasser Al-Khelaïfi au Parisien.

« J’aurais aimé que ça se passe autrement, parce que ça s’est passé d’une manière un petit peu brutale, explique-t-il dans des propos rapportés par leparisien.fr. Je suis dans le football depuis 30 ans, je sais comment ça se passe. Qu’un entraîneur soit limogé, c’est malheureusement dans le football chose assez habituelle. Faire trois ans dans un grand club ce n’est pas si facile que ça. »

« Paris sera devant à la fin »

Ne comptez pas pour autant sur lui pour enterrer le PSG de son successeur Unai Emery. S’il salue les parcours de Nice et de Monaco, l’ancien sélectionneur des Bleus pense que « Paris sera devant à la fin. C’est bien pour vous, ça vous fait écrire beaucoup. Vous vous ennuyiez un peu quand Paris dominait le championnat français. Ça risque d’être disputé, parce qu’il y a des équipes de valeur. Mais je pense que le PSG sera devant à la fin ». L’avis d’un connaisseur.

Mots-clés :