Le marathonien français Abdellatif Meftah, lors d'une course à Nice, le 8 décembre 2011.
Le marathonien français Abdellatif Meftah, lors d'une course à Nice, le 8 décembre 2011. - B.Bebert/Sipa

R.S.

Courir 42,195km sans boire ni manger, cela ne fait pas peur à Abdellatif Meftah, l’un des trois marathoniens français sélectionnés pour les Jeux de Londres. L’athlète de 30 ans ne compte pas rompre le jeûne du ramadan comme il l’explique dans L’Equipe samedi. «Je fais de la compétition pendant le ramadan depuis 20 ans. Ça ne m’a jamais posé de problème», indique Meftah qui ne précise pas qu’il a seulement couru des semi-marathons pendant le ramadan et non des marathons.

A ce jour, il n’a d’ailleurs couru que deux fois sur la distance reine. Avec un record de 2h09’46, le Français ne fait pas partie des favoris pour un podium. Mais l’encadrement de l’équipe de France tente tout de même de le convaincre de s’alimenter pendant la course. Le coureur ne serait pas totalement fermé à l'idée quelques aménagements, comme un report d’une semaine de son jeûne. Une option privilégiée par d’autres athlètes français.

En raison de certains débordements, cet article a été fermé aux commentaires