Paul Meilhat était troisième du Vendée Globe au moment où il a constaté l'avarie
Paul Meilhat était troisième du Vendée Globe au moment où il a constaté l'avarie - LOIC VENANCE / AFP

Et une mauvaise nouvelle de plus sur les routes du Vendée Globe. Après les récents abandons de Thomas Ruyant et Stéphane Le Diraison, c’est à présent la course d’un des hommes de tête qui est fortement compromise.

Paul Meilhat (SMA), troisième du Vendée Globe, a été victime d’une grave avarie, mardi après-midi, l’obligeant à faire route vers la côte la plus proche, a indiqué son équipe à terre.

En plein océan Pacifique, Paul Meilhat a constaté une fissure de 40 centimètres sur son vérin de quille, une pièce électronique très lourde qui permet la gestion de la bascule de la quille. Conséquence : la quille du bateau a basculé du côté opposé au vent. Il a prévenu son équipe à 15h15 heure française (14h15 GMT) de son avarie.

Le skipper de SMA, qui naviguait en 3e position, à quelque 1300 milles du leader Armel Le Cléac’h, a abattu et s’est éloigné du lit du vent pour tenter de caler le système et de remettre la quille dans l’axe. Il fait route vers la terre la plus proche, l’Est de la Nouvelle-Zélande, à environ 2000 milles.

Mots-clés :