Noël Le Graët en conférence de presse le 10 décembre 2015.
Noël Le Graët en conférence de presse le 10 décembre 2015. - J.E.E/SIPA

La scène a dû surprendre les autres clients. Candidat à la présidence de la Fifa, Jérôme Champagne avait rendez-vous avec le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët dans une brasserie parisienne du XVIe arrondissement jeudi matin. Le petit-déjeuner, où était abordé l’éventuel soutien de la FFF à la candidature de Champagne, a été très tendu, révèle Le Parisien.

« Vous êtes un petit monsieur »

Après avoir appris que le boss du foot tricolore comptait donner son vote à Gianni Infantino, remplaçant désigné de Michel Platini, le candidat à la présidence de la Fifa l’informe qu’il attaquera ce choix. « Vous êtes un petit monsieur. Je vous emmerde », répond Le Graët. « Ce n’est pas vous que j’attaque, c’est une décision politique », rétorque Champagne. « Je vous emmerde », répète à plusieurs reprises le président de la FFF.

Toujours selon Le Parisien, Le Graët aurait refusé que son interlocuteur du matin présente son programme au comité exécutif de la FFF et aurait demandé à ses membres de se rallier à sa position, opposée à celle du secrétaire d’Etat aux Sports Thierry Braillard.

« Les JO, je n’en ai rien à foutre »

Un calcul en vue de l’attribution de l’attribution des Jeux olympiques 2024 en septembre 2017, où le président de la Fifa aura voix au chapitre, et une position partagée par le président de la Ligue de football professionnel Frédéric Thiriez et le syndicat des joueurs (l’UNFP). Pas de quoi démonter Le Graët, peu soucieux de la candidature parisienne. « Les JO, j’en ai rien à foutre », a lâché le Breton à la Ligue. Vivement le vote du 26 février.

Mots-clés :