Le coureur français Sylvain Georges a été licencié par son équipe AG2R La Mondiale suite à son contrôle antidopage positif au Giro, a-t-on appris mardi auprès du manager du groupe, Vincent Lavenu
Le coureur français Sylvain Georges a été licencié par son équipe AG2R La Mondiale suite à son contrôle antidopage positif au Giro, a-t-on appris mardi auprès du manager du groupe, Vincent Lavenu - Joe Klamar AFP

© 2013 AFP

Le coureur français Sylvain Georges a été licencié par son équipe AG2R La Mondiale suite à son contrôle antidopage positif au Giro, a-t-on appris auprès du manager du groupe, Vincent Lavenu.

«Il ne fait plus partie de l'entreprise», a déclaré Vincent Lavenu, en évoquant de lourds dégâts tant pour l'équipe que pour le coureur: «Ce n'est jamais de gaîté de coeur ! Mais on a des règles internes très strictes. Il y a eu faute caractérisée».

La sanction sportive doit encore être prononcée par l'instance compétente de la Fédération française pour ce contrôle positif à l'heptaminol, une substance qui figure dans des médicaments (veinotoniques) vendus sans ordonnance.

«On sait très bien que notre équipe n'a plus de droit à l'erreur», a estimé Vincent Lavenu, qui a respecté le règlement du Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC) en auto-suspendant sa formation pour la course suivante du calendrier mondial, à savoir le récent Critérium du Dauphiné.

Le responsable de l'équipe française a annoncé une série de mesures s'apparentant à un tour de vis supplémentaire: «Nous allons remettre en place des contrôles internes inopinés. Il faut savoir que, pour un leader d'équipe, il y a déjà à peu près 15 à 20 contrôles annuels en tenant compte de ceux du passeport biologique.»

«Les sanctions seront renforcées également et une cellule, qui comprendra le renfort d'une personne complètement extérieure à l'équipe, s'occupera de tout ce qui relève de manquements», a ajouté Vincent Lavenu.

Sylvain Georges (29 ans) a été déclaré «positif» pendant le Tour d'Italie à l'occasion de la 7e étape, qu'il avait terminée le 10 mai à 95e place, à plus de huit minutes du vainqueur. La contre-analyse a confirmé ensuite le premier résultat.