Un câble de fibre optique.
Un câble de fibre optique. - DR

Philippe Berry

Dernière info: la retraitée jure qu'elle est innocente et qu'elle n'a pas coupé le câble. Les détails par ici.

Finalement, il n'y a pas besoin d'un dictateur pour couper l'Internet de tout un pays. Une grand-mère de 75 ans suffit. Le 28 mars, la quasi-totalité des internautes arméniens se sont retrouvés dans le noir pendant plus de cinq heures. La responsable, ont révélé les autorités mercredi, est en fait une femme qui a accidentellement coupé un câble souterrain de fibre optique du côté géorgien de la frontière.

Cette ferrailleuse creusait pour trouver du cuivre afin de le revendre, et aurait sectionné une dorsale principale du réseau Internet. Comme 90% du réseau arménien est branché sur celui de la Géorgie voisine, rappelle le Guardian, les quatre principaux FAI n'ont rien pu faire. Ils ont dû attendre que les réparations de cette artère soient achevées, ce qui a pris plusieurs heures.

La «hackeuse à la pelle»

Surnommée «the spade hacker» (la hackeuse à la pelle), la femme pourrait être inculpée pour avoir endommagé un bien privé, un acte passible de trois ans de prison. Compte-tenu de son âge, elle a cependant été remise en liberté mais sera bientôt à nouveau interrogée.

Le réseau français étant bien plus vaste et décentralisé, une telle mésaventure ne pourrait pas se produire dans l'Hexagone. Mais en Arménie, on peut désormais le dire, couper Internet, c'est simple comme un coup de pelle.