Facebook ferme les pages d’Alain Soral et de son site

EXTRÊME DROITE Le réseau social a indiqué supprimer les comptes de ceux « qui prêchent la haine », après la fermeture de celui de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral…

O. P.-V.

— 

L'essayiste d'extrême-droite Alain Soral, le 12 mars 2015 à Paris

L'essayiste d'extrême-droite Alain Soral, le 12 mars 2015 à Paris — Loic Venance AFP

170.000 abonnés sur la page Facebook de son site Egalité & Réconciliation, 118.000 sur celle à son nom, et maintenant plus rien. Les deux vitrines de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral sur le réseau social ont été supprimées le 13 décembre.

>> A lire aussi : Alain Soral condamné pour menaces contre une jeune femme qui l’avait éconduit

« Les organisations ou les personnes qui prêchent la haine ne sont pas autorisées sur Facebook », s’est justifiée auprès de StreetPress la communication de l’entreprise, ajoutant ne pas permettre « l’expression du racisme ou de l’antisémitisme ».

Alain Soral a notamment été condamné pour injure raciale en février 2016. Sur Egalité & Réconciliation, l’annonce de la fermeture des pages par Facebook a été qualifiée d’« acharnement arbitraire » et accuse le réseau social de « compromission avec les officines du pouvoir ». Le site d’Alain Soral s’indigne également, dans le même article, du fait que YouTube a restreint l’accès à l’une de ses vidéos.