Tweet jugé «antisémite» sur Macron: Gérard Filoche exclu du Parti socialiste

DECISION « Il ne pourra plus dès ce soir se réclamer du Parti socialiste et de ses instances » a déclaré le secrétaire national, David Assouline…

20 Minutes avec AFP

— 

Gérard Filoche, lors de la deuxieme journée de La Fête de l'Humanité, le Samedi 11 Septembre 2016, sur la commune de la Courneuve.
Gérard Filoche, lors de la deuxieme journée de La Fête de l'Humanité, le Samedi 11 Septembre 2016, sur la commune de la Courneuve. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Gérard Filoche, représentant de l’aile gauche du PS, a été exclu ce mardi du Parti socialiste pour avoir publié un tweet antisémite, a annoncé dans un tweet David Assouline, le secrétaire national.

« Le Bureau National a voté à l’unanimité pour l’exclusion de G. Filoche. Il ne pourra plus dès ce soir se réclamer du Parti socialiste et de ses instances », a écrit David Assouline, précisant que « l’antisémitisme est incompatible avec nos valeurs fondamentales ». Gérard Filoche « ne peut plus ni s’exprimer au nom du PS ni être membre de nos instances », a précisé à la presse Rachid Temal, coordinateur du PS.

>> A lire aussi : Tweet polémique de Gérard Filoche: «Qui peut croire une seconde que je suis antisémite?»

Contacté par nos confrères de franceinfo, Gérard Filoche a réagi à son exclusion : « Ça me choque parce que c’est voté à l’unanimité. Je ferai une saisine de la commission des conflits », a-t-il expliqué. « C’est une décision très négative, ça va affaiblir le PS car ça repose sur un mensonge ».

Cofondateur de SOS Racisme

Gérard Filoche, membre du Bureau National, avait relayé vendredi soir un montage photographique circulant dans la « fachosphère », où l’on voit Emmanuel Macron, le bras ceint d’un brassard nazi orné d’un dollar en lieu et place de la croix gammée, devant les drapeaux américain et israélien et des photos de Patrick Drahi, Jacob Rothschild et Jacques Attali.

>> A lire aussi : Caricature antisémite de Macron: «Ces fantasmes de collusion et caricatures n’ont rien de nouveau ni d’original»

Cet ancien syndicaliste et ancien inspecteur du travail, cofondateur de SOS Racisme avec Julien Dray et Harlem Désir, a rapidement effacé son tweet et s’est dit « désolé », mais les condamnations de la classe politique ont été unanimes. Lundi, le parquet de Paris avait annoncé avoir ouvert une enquête à l’encontre de l’ancien trotskiste. Le même photomontage avait déjà été diffusé en février sur le site de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral, ce qui lui vaut également d’être poursuivi.