Batterie externe: Comment choisir celle dont vous aurez besoin cet été

SMARTPHONES Nécessaire lorsque l’on se déplace au quotidien et indispensable pour les vacances, la batterie externe pour smartphones et tablettes doit être choisie avec soin. «20 Minutes» vous fait le plein de conseils pour vous offrir un max d’énergie durant l’été…

Christophe Séfrin

— 

Smartphones, tablettes, ordinateurs, consoles de jeux... les batteries de secours sont devenues indispensables à nos vies numériques.

Smartphones, tablettes, ordinateurs, consoles de jeux... les batteries de secours sont devenues indispensables à nos vies numériques. — X-MOOVE

Faites le test. En tapant « batterie externe » sur n'importe quel moteur de recherche, apparaissent des centaines de résultats. Un coup d’œil sur les marques référencées et, là encore, des dizaines de fabricants – pour la plupart inconnus au bataillon — se pressent au portillon. Autant le dire : choisir une batterie externe pour son smartphone ou sa tablette reste une grande aventure contemporaine. Si notre budget guide généralement nos pas, d’autres critères sont à prendre en compte pour sélectionner la « Power Bank » idéale.

Vos besoins : du courant à petite ou haute dose ?

Avez-vous besoin d’une batterie de secours pour rebooster votre smartphone en fin de journée, ou d’une source d’énergie dans laquelle vous pourrez puiser à plusieurs reprises ? « Le nombre de charges est déterminé par le nombre de milliampère-heure (mAh) de la batterie, soit sa capacité. De 2.000 à 50.000 mAh, on trouve vraiment des batteries adaptées à chacun », rappelle Arthur Dietrich, cofondateur de X-Moove, sans doute la seule marque française qui conçoit ses propres batteries.

La Purewatt Station 50.000 de Novodio (149 euros) peut recharger jusqu’à 5 appareils en simultané.
La Purewatt Station 50.000 de Novodio (149 euros) peut recharger jusqu’à 5 appareils en simultané. - NOVODIO

 

Conseil, donc : pour une charge régulière, une batterie de 4.000 mAh fera l’affaire. Mais pour des besoins récurrents, un modèle de 10.000 mAh offrira une meilleure marge de manœuvre.

Vitesse de charge : le truc auquel on ne pense jamais

Il ne suffit pas pour une batterie d’avoir de l’énergie à revendre. Encore faut-il qu’elle fasse son job assez rapidement. Et, si possible, avec différents types de périphériques… Réponse à cette préoccupation : l’intensité du ou des ports USB de la batterie, indexée sur la qualité de la puce électronique qu’elle contient.

La Powergo Flash de X-Moove (59,90 euros en 10.000 mAh; 69,90 euros en 15.000 mAh) dispose d’un port USB-C.
La Powergo Flash de X-Moove (59,90 euros en 10.000 mAh; 69,90 euros en 15.000 mAh) dispose d’un port USB-C. - X-MOOVE

 

Exprimée en ampères (de 1A à 3A, selon les batteries), cette intensité peut faire gagner un temps précieux lors de la recharge de son smartphone ou de sa tablette. Encore faut-il qu’elle corresponde à celle du périphérique que vous voudrez charger. Une batterie d’entrée de gamme de 1A sera bien en peine de charger une tablette qui réclame au moins 2A…

Taille : pour le "coup", elle compte vraiment !

De la petite Power Bank qui se glisse dans la poche à la mini-brique qui leste généreusement le sac à main, les batteries externes font le grand écart sur la balance. Normal, leur poids détermine aussi leur capacité : « une batterie de 10.000 mAh ne pourra jamais faire le poids d’une batterie de 4.000 mAh », s’amuse Arthur Dietrich de X-Moove. Pour un peu plus de discrétion, les batteries lithium-ion-polymère sont à privilégier face aux batteries lithium classiques constituées de cylindres (comme des piles), donc plus encombrantes.

La batterie Waterproof Powerbank 6.000 de Sandberg (38,99 euros) résiste aux chocs et à l’immersion.
La batterie Waterproof Powerbank 6.000 de Sandberg (38,99 euros) résiste aux chocs et à l’immersion. - SANDBERG

 

Les premières ont aussi l’avantage de retenir la charge plus longtemps et de ne pas se « vider » progressivement. On en profitera pour bien veiller à la présence de la norme CE sur l’emballage – hélas, parfois contrefaite par des fabricants peu scrupuleux —, qui garantit des qualités techniques conformes aux normes européennes.

Budget : on fuit les produits peu chers…

« Quand c’est trop peu cher, mieux vaut s’abstenir », conseille Arthur Dietrich. Car il en va pour les Power Bank comme pour de nombreux autres produits électroniques : « You get what you get » (grosso modo : « vous en avez pour votre argent »). Souvent aussi, les fabricants lésinent sur la qualité des câbles pour baisser la note… Pour choisir plus facilement, comparez au moins les prix des batteries à capacité égale. Comptez entre 40 et 50 euros pour une batterie de 10.000 mAh, un peu plus de 30 euros pour 5.000 mAh, et une dizaine d’euros pour une batterie de 2.200 mAh. Sur le marché, on trouve des Power Bank jusqu’à 120 euros.

Trois trucs (en plus) à savoir…

Les périphériques avec prise USB-C se multiplient. Ils sont généralement en 3A. C’est ainsi le cas de la console de jeux  Nintendo Switch, mais aussi des derniers Mac Book et MacBook Pro. Optez pour une batterie adaptée. La nouvelle Flash 10.000 de X-Moove que nous avons pu tester s’acquitte de cette tâche parfaitement.

Dédiée aux iPhone 7 et 7 Plus, la Juice Pack de Mophie (109,95 euros) fait aussi le plein de couleurs.
Dédiée aux iPhone 7 et 7 Plus, la Juice Pack de Mophie (109,95 euros) fait aussi le plein de couleurs. - MOPHIE

 

Sachez également que des coques de protection pour smartphones avec batterie intégrée existent, comme auprès de la marque Mophie qui peut ainsi équiper les iPhones ou Samsung Galaxy. Gare au budget : 99,95 euros, quand même, la coque pour un Galaxy S8 ou S8 + (respectivement 2950 et 3300 mAh). Et 109,95 euros pour les iPhones 7 et 7 Plus (2525 et 2420 mAh).

Le Sun Charge d’Otonohm (75 euros) est aussi adapté à la recharge d’ordinateurs portables.
Le Sun Charge d’Otonohm (75 euros) est aussi adapté à la recharge d’ordinateurs portables. - OTONOHM

 

Pour l’été et les grands voyageurs, il existe des chargeurs externes fonctionnant à l’énergie solaire, comme le Sun Charge (75 euros) de la start-up française Otonohm. Attention : si certains peuvent aussi recharger des ordinateurs portables, ces chargeurs ne sont pas aussi rapides que des batteries classiques. Et tous n’intègrent pas forcément de batterie.