Google va bloquer les pubs intrusives dans Chrome (y compris les siennes)

WEB L'entreprise a officialisé une mesure qui sera lancée début 2018...

P.B.

— 

Le logo du navigateur Chrome de Google.

Le logo du navigateur Chrome de Google. — M. Lennihan/AP/SIPA

Bloquer les publicités pour une entreprise qui vit de la pub, cela semble presque surprenant. Mais face à l’explosion des plugins du genre AdBlock et uBlock, Google va bien intégrer un filtre à son navigateur Chrome début 2018. L’entreprise avait évoqué cette piste l’an dernier et l’a confirmé vendredi.

Pour Google, il ne s’agit pas de se tirer une balle dans le pied. Membre de la Coalition pour de meilleures pubs, l’entreprise adopte les standards prônés par le groupe. Seront notamment bloquées les pubs avec le son en autoplay, les pop-ups, les annonces qui clignotent et les réclames plein écran avec compte-à-rebours qui empêchent d’accéder au contenu d’un site. Et Google bloquera même les annonces servies par sa régie.

Sur la pub, Internet va dépasser la télé cette année

Pour l’entreprise, il s’agit d’arrêter l’hémorragie et de préserver son gagne-pain, alors que les bloqueurs de pubs ont explosé de 30 % sur mobile l’an dernier, à 380 millions d’utilisateurs. En clair, de meilleures pubs supportées par les internautes, c’est mieux que pas de pub du tout.

Pour rappel, Google a réalisé près de 90 % de son chiffre d’affaires annuel 2016 de 89 milliards de dollars grâce à la publicité. A eux seuls, Google et Facebook se partagent la moitié du marché mondial de la publicité sur Internet. Selon les projections de l’agence Zenith, ce dernier devrait atteindre 200 milliards de dollars en 2017 et ainsi dépasser le marché de la pub télé pour la première fois de l’histoire.

Mots-clés :