Présidentielle: On analyse les nouveaux clips de campagne d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen

PRESIDENTIELLE « 20 Minutes » a demandé à deux spécialistes de la communication politique ce qu'ils pensaient des clips d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen... 

T.C.

— 

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les deux candidats au second tour de l'élection présidentielle 2017.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les deux candidats au second tour de l'élection présidentielle 2017. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD;VALERY HACHE / AFP

  • Un des deux clips « manque de fraîcheur, de spontanéité »
  • Une musique choisie pour « dramatiser la situation »

Ils débattront ensemble mercredi soir, sur un plateau de télévision. Mais Emmanuel Macron et Marine Le Pen s’affrontent déjà par vidéos interposées. Les deux candidats ont publié leur clip de campagne pour le second tour de l’ élection présidentielle. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que leurs styles sont radicalement différents. 20 Minutes à demander à deux spécialistes de la communication politique leur avis.

>> A lire aussi : Comment faire en sorte que le débat de l'entre-deux-tours soit moins soporifique?

Marine Le Pen

La vidéo de la candidate FN est un plan séquence de 4’30. « Comme il n’y a pas de plan de coupe, elle paraît relativement longue », explique Yannik Hennequin, cofondateur de l’agence de communication politique Plebiscit. La candidate du Front national est au centre de l’image, assise à son bureau. « Le cadre est un peu le même que pour son affiche. Elle veut montrer que c’est elle qui tient les rênes », note Alexandre Eyries, enseignant-chercheur en Sciences de l’information et de la communication à l’université de Bourgogne Franche-Comté.

« Techniquement improvisé »

Derrière elle, un mur gris, et un rideau noir. « Le cadre n’est franchement pas bon », estime Yannik Hennequin. Il remarque notamment l’absence de drapeau français dans l’image. « C’est étonnant car c’est sa marque de fabrique. » De manière générale, ce clip lui paraît avoir été « techniquement improvisé » et pointe la mauvaise qualité de l’image. « Il est bien moins professionnel que son autre clip de campagne. »

>> L’ancien clip de campagne de Marine Le Pen

Fixant les spectateurs dans les yeux, la candidate du Front national semble lire son texte, ou le réciter par cœur. Elle détaille les menaces qui planent sur la France et charge son adversaire. Sous son air « martial », elle prend la stature d’une « possible cheffe de guerre », souligne Alexandre Eyries, pour qui ce clip « manque de fraîcheur, de spontanéité ».

>> A lire aussi : Retour sur les débats télévisés choc de l'entre-deux-tours

Emmanuel Macron

Son clip dure environ une minute de moins que celui de son adversaire. « On a tendance à l’écouter jusqu’au bout, contrairement à Marine Le Pen », ajoute Yannik Hennequin. A l’image, le candidat est « souriant, décontracté ». Tout le contraire de la candidate frontiste qui semble « contrôler ses émotions », poursuit Alexandre Eyries. « Emmanuel Macron a fait beaucoup de progrès en termes de communication depuis quelques mois, explique-t-il. Il a pris beaucoup d’assurance. » La musique choisie par l’équipe du candidat pour habiller le clip permet, selon lui, de « dramatiser la situation ».

« Toucher la jeunesse »

Des plans de coupes ont également été glissés dans le montage, afin de le rendre plus dynamique. Emmanuel Macron veut ainsi « toucher la jeunesse dont il parle et au service de laquelle il se met », affirme Alexandre Eyries. Yannik Hennequin souligne que ces plans de coupe semblent tous provenir de banques d’images, c’est-à-dire qu’ils ont été achetés à des sociétés spécialisées [l'équipe de campagne d'En Marche! a précisé à 20 Minutes que toutes les images du clip ont été tournées par leurs soins et qu'ils n'ont eu recours à aucune banque d'images.] « On reproche à ce candidat de ne pas créer suffisamment de liens avec certaines classes de population. Il est dans une phase ou il doit se rendre accessible et briser la glace. Or, je trouve que ces images froides créent de la distance. »