Facebook aide des publicitaires à cibler les adolescents australiens vulnérables

RÉSEAUX SOCIAUX Un document confidentiel de Facebook, montre que le réseau social incite les publicitaires à cibler les adolescents mal dans leur peau, en Australie et en Nouvelle-Zélande…

M.F

— 

Illustration du mal-être adolescent

Illustration du mal-être adolescent — BARKLIE/REX FEATURES/SIPA

Le quotidien The Australian s’est procuré un document secret de Facebook, plutôt embarrassant pour le géant d’Internet. Dans les 23 pages de celui-ci, le réseau social explique que ses algorithmes lui permettent d’identifier « les moments où les jeunes ont besoin d’un regain de confiance ». Ils seraient en effet capables d’identifier les moments où ces derniers se sentent « anxieux », « nerveux », « stupides » ou « inutiles ».

Au premier abord, on pourrait penser que cette technologie est prometteuse pour Facebook qui entend lutter sur sa plate-forme contre les suicides d’adolescents. Sauf que ce rapport confidentiel est en fait destiné à ces annonceurs australiens et néo-zélandais.

>>À lire aussi: Etats-Unis: Une ado de 12 ans se suicide en direct, la police impuissante à supprimer la vidéo

Les pages conseillent les publicitaires et les invitent à planifier leurs campagnes en fonction du mal-être des adolescents, plus précisément ceux de 14 ans. Facebook est ainsi capable de signaler à un annonceur à quel moment les adolescents australiens et néozélandais manifestent un intérêt pour, par exemple, « un physique entretenu et la confiance dans leur corps » ou encore « pour le sport et la perte de poids ». Il lui permet ainsi de mettre en avant un produit ou un service au bon moment.

Seulement en Australie et Nouvelle-Zélande ?

The Australian a pu joindre un représentant de Facebook qui a présenté ses excuses et a affirmé qu’une enquête avait été ouverte afin de comprendre l’erreur de procédure. « Nous prendrons les mesures nécessaires, notamment disciplinaires », a-t-il ajouté.

Il n’a cependant pas précisé si ce type de document avait aussi été diffusé dans d’autres pays.