Prévention des suicides: Facebook lance un nouvel outil de signalement en français

AIDE Les messages signalés seront examinés par des spécialistes 24 heures sur 24…

Clémence Apetogbor

— 

Illustration Facebook

Illustration Facebook — MATHIEU PATTIER/SIPA

Eviter le pire quand il en est encore temps. C’est la mission que s’est donnée Facebook à l’heure où le taux de suicide a atteint son plus au niveau depuis 30 ans aux Etats-Unis. Et où environ un tiers des messages postés par les centaines de millions d’usagers du réseau comportent des sentiments négatifs. Pour y parvenir, le réseau social s’est doté mardi de nouveaux outils de prévention, rapporte The New York Times.

Des outils disponibles en français

Jusqu’alors, le service de signalement n’était disponible qu’en anglais. Un formulaire était disponible pour les francophones. Aujourd’hui Facebook va plus loin en proposant ses outils également en français. Il est désormais possible de signaler sur le réseau social les messages d’amis menaçant de se faire du mal ou de se suicider.

Outil pour signaler un contenu suicidaire
Outil pour signaler un contenu suicidaire - Facebook
Formulaire pour signaler un contenu suicidaire
Formulaire pour signaler un contenu suicidaire - Facebook

Plusieurs types d’aide proposés

La personne qui signale un message « suspect » dispose alors de plusieurs options via un menu déroulant. Elle peut notamment envoyer un message à l’ami concerné ou prévenir un ami en commun pour choisir ensemble quelle aide apporter à leur proche.

Le signalement peut également être envoyé aux équipes de Facebook : ces messages seront alors examinés 24 heures sur 24 par une équipe de spécialistes qui pourront proposer une aide adaptée à l’auteur du message signalé.

Différentes options sont possible pour apporter de l'aide à un ami qui menace de se faire du mal
Différentes options sont possible pour apporter de l'aide à un ami qui menace de se faire du mal - Facebook
Facebook propose de venir en aide à un ami qui menace de se faire du mal
Facebook propose de venir en aide à un ami qui menace de se faire du mal - Facebook

Antigone Davis, responsable de la sûreté, et Jennifer Guadagno, membre de l’équipe Compassion du réseau social, précisent que ces outils avaient été développés avec des organisations dédiées à la santé mentale, et des retours de personnes ayant eu une expérience personnelle de l’automutilation ou du suicide, explique Rue 89.

Ces outils seront par la suite développés dans toutes les langues dans lesquelles Facebook est disponible (près d’une centaine).

Mots-clés :