Wikipedia lance Wikitribune, un site pour lutter contre les fake news

WEB La plateforme fonctionnera avec des contributeurs bénévoles, sous le contrôle de dix journalistes professionnels salariés…

A.B.

— 

Capture d'écran de Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia et Wikitribune.

Capture d'écran de Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia et Wikitribune. — Wikitribune

Dans la lutte contre les fake news, un nouvel acteur vient de rejoindre le combat. Wikipédia, le géant mondial de l’encyclopédie communautaire, s’en va « guérir » l’information. Le cofondateur du groupe, Jimmy Wales, a annoncé le lancement de Wikitribune, une plateforme dédiée à l’actualité neutre et vérifiée par des journalistes embauchés à temps plein.

« WikiTribune : une plateforme d’informations qui rassemble journalistes et volontaires pour des articles basés sur des faits vérifiés ».

« L’information est cassée, mais nous avons trouvé un moyen de la réparer »

Après Facebook France, qui s’est associé à huit médias français, dont 20 Minutes, pour lancer un système de vérification des faits, mais aussi Google, c’est aujourd’hui Wikipédia qui se lance dans la guerre aux fake news, avec un site entièrement dédié à la vérification des informations publiées en ligne, qui doit être accessible au public dans 29 jours.

« L’information est cassée, mais nous avons trouvé un moyen de la réparer », explique-t-il dans une vidéo postée en page d’accueil du tout nouveau site, vendu comme le « Wikipédia de l’actualité », gratuit et sans pub. « La course au clic est féroce et les sources d’information de faible qualité sont désormais omniprésentes sur le web », regrette-t-il dans la vidéo. Pour y remédier, Wikitribune proposera des articles « factuels et neutres » sur des sujets très variés, allant des sciences à la politique.

Des contributeurs bénévoles encadrés par des journalistes salariés

Côté financement, la plateforme d’information comptera sur le même modèle économique que sa grande sœur Wikipédia, à savoir une contribution financière de ses lecteurs. « Nous voulons réunir suffisamment d’argent en amont pour démarrer, indique le cofondateur sur le site. Mais nous avons besoin de votre engagement régulier afin de pouvoir continuer à nous améliorer et fournir des informations réelles et fiables ». Wikitribune propose d’ailleurs des abonnements mensuels.

Et côté fonctionnement, le contenu de Wikitribune sera fourni par des contributeurs bénévoles, comme c’est déjà le cas pour Wikipédia, avec obligation de mentionner la source de chaque information évoquée. Mais la production se fera sous la supervision des dix journalistes professionnels de la plateforme, qui n’ont à ce jour pas encore été recrutés. Les lecteurs, eux, auront accès à toutes les sources de chaque information citée, de quoi leur permettre de recontextualiser les faits. « Nous voulons transposer l’esprit de Wikipédia, fondé sur le fact-checking, à l’actualité », a expliqué le cofondateur de l’encyclopédie.

Mots-clés :