Le nouveau clip de Marine Le Pen décrypté par des experts

DÉCRYPTAGE Dimanche 5 février, la présidente du Front national a diffusé sur internet son clip de campagne. Une vidéo aux accents de bande-annonce hollywoodienne où la candidate se met en scène. Pour « 20 Minutes », deux sémiologues l’ont décortiquée. 

Marie de Fournas

— 

Le nouveau clip de campagne de Marine Le Pen décrypté

Le nouveau clip de campagne de Marine Le Pen décrypté — Capture d'écran Youtube

« Elle se présente en héroïne romantique », résume Marie Treps. Pour la sémiologue, le nouveau clip de Marine Le Pen regorge de signes. Cela commence dès le début. La candidate du Front national se tient immobile sur une falaise, face à la mer, sa grande cape noire flotte au vent tandis qu’elle prononce son attachement au peuple français. Le tout sous une musique grandiloquente. « On la voit ensuite dans un hélicoptère alors qu’elle parle de ‘crimes impunis’: c’est le justicier volant, poursuit-elle. Elle monte à cheval, comme Jeanne d’Arc, dont l’image apparaît juste après ».

Pour l’auteur de Maudit mots, la fabrique des insultes racistes, Marine Le Pen s’affiche elle-même comme une statue et donc comme un personnage qui marquera l’histoire : « Elle pose souvent sans bouger, c’est la caméra qui tourne autour et elle ne la regarde jamais. C’est elle que l’on doit regarder, admirer ». Une héroïne sensée sauver la France, « elle le montre bien lorsqu’elle pose à côté d’une bouée de sauvetage », s’amuse Marie Treps.

Aucune trace de papa Le Pen

Une héroïne qui insiste aussi à travers un album photos jauni sur le fait qu’elle est une femme française, une mère et une avocate. Sa façon d’apparaître comme madame tout le monde, mais aussi comme quelqu’un d’incroyable. « C’est un peu comme ça que sont présentés les people aujourd’hui : comme nous, ils vont au café, mais ils conduisent aussi des bateaux ! », décrypte Virginie Spies.

 

Pour la sémiologue et spécialiste des médias, le clip aux allures de Game of Throne à la sauce napoléonienne mise tout sur Marine Le Pen. « Le nom du FN n’apparaît pas et dans l’album de famille, le papa, Jean-Marie Le Pen non plus. On a gommé ce côté, analyse-t-elle. Les gens votent pour une personne plus que pour un parti, donc il faut créer un messie et là on en a un beau ! ». Un messie héroïque qui multiplie les occurrences en « je », mais sans jamais montrer ni laisser s’exprimer le peuple, constate les deux spécialistes.

>>À lire aussi : VIDEO. Les internautes s'amusent à détourner le clip de Marine Le Pen

Sur internet, le clip de Marine Le Pen a suscité de nombreuses réactions, mais aussi beaucoup de détournements.