Une partie du Web en rade à cause d'une attaque géante (ça va mieux)

TECHNOLOGIE Un prestataire DNS subit une attaque en déni de service...

P.B.

— 

Illustration: des câbles de fibre optique.

Illustration: des câbles de fibre optique. — R.MEIGNEUX/AP/SIPA

Mise à jour (0h30): Le prestataire Dyn indique que «l'incident a été résolu». De nombreux sites, y compris Tweetdeck, sont à nouveau accessibles.

Vous n’arrivez pas à accéder à Twitter, Tweetdeck, CNN ou Reddit ? Vous n’êtes pas les seuls. Le prestataire Dyn, qui gère une partie de l’annuaire du Web (le système de noms de domaine, DNS), subit des attaques en déni de service (DDos) importantes ce vendredi.

>> A lire aussi : Comment une armée d'objets connectés infectés a cassé Internet

Une première attaque a été repoussée à la mi-journée, mais une seconde a déferlé en début de soirée. Les Etats-Unis et l’Europe occidentale sont particulièrement touchés.

L’infrastructure DNS permet d’établir un lien entre une adresse IP, chiffrée, et une chaîne de caractère facile à retenir. Mais si l’annuaire est indisponible, quand vous tappez www.twitter.com, votre navigateur et votre fournisseur d’accès à Internet ne savent plus à quoi cela correspond, et vous obtenez un message d’erreur.

Mots-clés :