VIDEO. Oh ça commence à sentir très fort Rio pour l'équipe de France de volley

VOLLEY L'équipe de France de volley a battu le Canada et devrait se qualifier pour les JO 2016...

A.M. avec AFP

— 

Kevin Tillie et l'équipe de France ont battu la Chine (3-1) lors de leur 1er match du TQO de volley, le 28 mai 2016 au Japon.
Kevin Tillie et l'équipe de France ont battu la Chine (3-1) lors de leur 1er match du TQO de volley, le 28 mai 2016 au Japon. — Koji Sasahara/AP/SIPA

Et ça commence à sentir le Brésil. L'équipe de France de volley a battu sans trembler le Canada 3-0 (25-17, 25-17, 25-16), jeudi dans le tournoi de qualification olympique (TQO) de Tokyo, une victoire expéditive qui la rapproche un peu plus des jeux de Rio (5-21 août). «On a fait un match plein. On est à 90% de Rio. C'est que du positif aujourd'hui», s'est félicité le pointu Antonin Rouzier, visiblement soulagé. «C'est notre rêve depuis quatre ans, et là on le touche du doigt.»

Pour vaincre l'Australie mercredi, il leur avait fallu quatre sets et 14 balles de match. Cette fois, les hommes de Laurent Tillie ont bouclé l'affaire en trois petits sets et à peine plus d'une heure de jeu, malgré l'horaire matinal du rendez-vous. «C'était un piège parce qu'on jouait à 10 heures et l'équipe du Canada a fait reposer des joueurs majeurs mais on a réussi à rester sérieux et à être concentré tout le match», a commenté le capitaine Benjamin Toniutti.

Les Français se sont montrés inflexibles face à des Canadiens qui ne sont jamais parvenus à renverser la tendance. Après les deux premiers sets, ils ont veillé à garder le rythme, aux cris des supporteurs du «Team Yavbou». Ils ne voulaient surtout pas revivre l'épreuve du match contre la Pologne dimanche, perdu au tie break, ni le final tendu la veille contre les Australiens.

Leur entraîneur a dit sa «fierté»: «malgré la fatigue, malgré l'horaire, malgré la salle vide, les joueurs sont rentrés et restés dans le match de manière correcte». «Pour une fois, on n'a pas baissé d'intensité au troisième set», a renchéri l'attaquant Earvin Ngapeth. «Il y a encore deux sets à aller chercher» pour décrocher le ticket pour Rio, voire moins selon les résultats des autres équipes.

«Il nous reste encore deux matchs et on va les jouer à fond»

Les champions d'Europe, qui ont jusqu'à présent remporté quatre de leurs cinq rencontres, affronteront samedi le Venezuela, puis le Japon dimanche, dernier jour de ce marathon. «On a une journée de repos qui va faire du bien, il faut pas relâcher la concentration. Il nous reste encore deux matchs et on va les jouer à fond», a assuré Tillie.

Les joueurs savouraient le chemin parcouru sous sa houlette. «Il me semble qu'en 2012 on était 21e au niveau mondial, et là on doit être 10e ou quelque chose comme ça», a souligné le central Nicolas Le Goff. «Si on va aux Jeux, ça sera la belle récompense de tout le travail qu'on a fait pendant ces quatre années où il y a eu pas mal de sacrifices». A l'issue de cette compétition à 8 équipes disputée sous la forme d'un championnat, les trois premiers et le meilleur Asiatique iront aux JO. Si le qualifié asiatique termine sur le podium, le quatrième du tournoi ira aussi au Brésil.