Tour de France 2018: Petite accalmie pour les coureurs… Sprinteurs ou baroudeurs à l'honneur… Le programme de vendredi

CYCLISME Un peu de calme après trois étapes de montagne…

A.H.

— 

Les grosses cuisses sont de retour.
Les grosses cuisses sont de retour. — Philippe LOPEZ / AFP

Le programme de la 13e étape du Tour de France 2018, le vendredi 20 juillet, entre Bourg-d’Oisans et Valence (169,5 km).

> Ce qu’il s’est passé hier

On attendait une grande bataille entre les favoris dans cette étape dantesque… Finalement, il a fallu attendre la montée de l’Alpe d’Huez pour assister à une petite explication. Kruisjwick pensait décrocher l’étape, mais il a vu le retour du train infernal de la Sky mené par Bernal. Bardet, Nibali et Quintana ont bien tenté d’attaquer, mais ils ont à chaque fois été repris par l’équipe britannique. Du coup, tout s’est joué au sprint : Thomas a devancé Dumoulin et Bardet, et a conforté son maillot jaune de leader. Quintana, Roglic et Martin ont perdu du temps.

> Les maillots distinctifs

Le jaune : Geraint Thomas (SKY)

Le vert : Peter Sagan (BOR)

Le pois : Julian Alaphilippe (QST)

Le blanc : Pierre Latour (AG2R)

>Le tweet du jour

>L’étape du jour

On descend de la montagne à vélo, on descend de la montaaaaaagne à vélo…

> A quelle heure prendre l’antenne ?

Après trois étapes en intégralité, on se donne rendez-vous à 15h30, pour assister tranquillement à « l’ascension » de la montée de 4e catégorie. Et voir le sprint les pieds en éventail.

>Le résumé anticipé de l’étape

Tous les coureurs sont fatigués après ce passage dans les Alpes. Tous ? Non ! Les irréductibles Laurent Pichon et Yoann Offredo partent dans l’échappée du jour en compagnie de Thomas De Gendt et Jack Bauer. Vu qu’il n’y a plus, ou presque, de sprinteurs en course, aucune équipe ne prend la chasse et les quatre hommes se disputent la victoire finale à Valence en ayant 15 minutes d’avanec sur le maillot jaune. Aucune surprise, c’est De Gendt qui remporte l’étape.

> Votez, les cyclix !