VIDEO. Coupe Davis: Le Belge David Goffin sera vraiment comme chez lui à Lille

TENNIS Le Belge, récent finaliste du Masters, va disputer la finale de la coupe Davis face aux Français dans un endroit qu'il connaît bien...

Francois Launay

— 

David Goffin, la menace numéro un pour l'équipe de France.
David Goffin, la menace numéro un pour l'équipe de France. — Glyn KIRK / AFP

Attention ceci n’est pas un cliché. Dire que David Goffin sera vraiment à la maison pour cette finale de la coupe Davis est une réalité. On ne vous parle pas du soutien massif des supporters belges, ni de la proximité avec la frontière (à peine 15 kilomètres entre le stade Pierre Mauroy et la Belgique). Non, si le meilleur joueur belge se sentira comme chez lui lors de cette finale dans le Nord, c’est qu’il est licencié au TC Lille depuis huit ans.

>> A lire aussi : David Goffin s'incline en finale du Masters face à Dimitrov (et c'est rassurant pour nous)

« A l’époque il avait 19 ans et devait être 290e mondial »

En 2009, celui qui n’était alors connu que de ses parents a franchi les portes du Tennis Club de Lille. « On une filière belge depuis longtemps au club de Lille. Et un jour Christophe Rocchus (ex 38e joueur mondial), qui était licencié chez nous, m’a parlé de David pour renforcer notre équipe pour les Interclubs. A l’époque il avait 19 ans et devait être 290e mondial ou quelque chose comme ça mais il était en pleine ascension. Dès que je l’ai vu jouer, j’ai vu que c’était un très bon », raconte Henri Magniant, ancien président du TC Lille.

Jusqu’en 2014, Goffin participe régulièrement aux Interclubs et décroche même un titre de vice-champion de France avant, les bons résultats aidant, de se consacrer à sa carrière individuelle sur le circuit ATP.

« C’est un type bien, une belle personne »

Mais, même moins présent, le joueur a toujours gardé sa licence au TC Lille, preuve de son attachement au club. « C’est plus symbolique qu’autre chose car on a arrêté l’équipe Interclubs cet été. C’est un geste d’amitié car David est un gentil garçon, très bien éduqué, qui a su garder la tête froide. C’est quelqu’un de calme. C’est un type bien, une belle personne » admire le dirigeant pas étonné par la progression de son joueur. « Quand il est arrivé, il mettait déjà des roustes à tout le monde », sourit Henri Magniant.

Tous les Belges sont passés par Lille

Ce week-end, les sentiments du dirigeant lillois seront partagés. S’il supportera l’équipe de France, il aura un vrai pincement au cœur pour l’équipe belge. Car au-delà de David Goffin, Steve Darcis et Ruben Bemelmans sont aussi passés par le TC Lille.

« Ça prouve que je ne m’étais pas trompé en les embauchant. Je suis content pour eux. Ça me fait plaisir de les voir en finale de la coupe Davis. Ce sont des garçons que j’aime bien. Ce sont des bons ptits gars. Mais je suis français et mon cœur battra pour les Bleus », précise Henri Magniant qui connaît sur le bout des doigts cette équipe belge à tendance lilloise.