20 Minutes : Actualités et infos en direct
rugby« La Coupe du monde, ce n’est pas pour les mauviettes », lâche Galthié

XV de France : « La Coupe du monde, ce n’est pas pour les mauviettes », lâche Galthié sur la polémique Chalureau

rugbyLe sélectionneur a assuré dimanche soir qu’il n’avait pas de doute sur l’intégrité du joueur de Montpellier, condamné en 2020 pour des violences à caractère raciste
Fabien Galthié en conférence de presse à Roland-Garros, le 3 septembre 2023.
Fabien Galthié en conférence de presse à Roland-Garros, le 3 septembre 2023.  - AFP / AFP
Nicolas Camus

N.C.

Alors que les Bleus sont arrivés à leur camp de base de Rueil-Malmaison escortés d’un engouement populaire impressionnant, une ombre est venue ternir cette entrée dans la dernière ligne droite avant le match d’ouverture contre la Nouvelle-Zélande. La convocation de Bastien Chalureau pour pallier le forfait de Paul Willemse a déclenché une polémique en raison de la condamnation du deuxième ligne de Montpellier pour des violences à caractère raciste, en 2020.

L’intéressé avait fait appel, dont le jugement est toujours en attente. Dimanche, deux députés LFI ont annoncé qu’ils allaient saisir la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, pour contester sa sélection. En fin de journée, Fabien Galthié a pris la défense de son joueur. « Nous voulons que cette équipe fédère. Le racisme n’y a pas sa place. Bastien nous a informés de cette affaire, il nie fermement les faits. Ça fait maintenant un an qu’il vient avec nous, et avant de sélectionner un joueur, on le rencontre, on partage avec lui notre façon de vivre, de jouer au rugby », a répondu le sélectionneur lors d’une conférence de presse organisée à Roland-Garros.

La réponse d’Oudéa-Castera lundi ?

Relancé, Galthié a assuré que cette histoire n’affectait pas son groupe, se justifiant par cette phrase : « Une Coupe du monde, ce n’est pas pour les mauviettes. » Présent à ses côtés, Antoine Dupont a lui aussi pris la défense de son équipier. « On était au courant. Ça se passe très bien avec lui, il a une attitude exemplaire et c’est ça notre principale préoccupation aujourd’hui », a évacué le capitaine des Bleus.

Amélie Oudéa-Castera sera probablement amenée à s’exprimer sur ce sujet lundi matin, lors de la conférence de presse de lancement de la Coupe du monde à laquelle elle doit participer.

Sujets liés