Coronavirus dans le XV de France : Fabien Galthié serait mis hors de cause selon le rapport de l’enquête interne (étonnant)

RUGBY Selon les conclusions du rapport rédigé par la commission médicale de la Fédération, le sélectionneur n’aurait pas enfreint les règles sanitaires de la bulle

A.L.G.

— 

Fabien Galthié blanc comme neige selon les conclusions de l'enquête interne.
Fabien Galthié blanc comme neige selon les conclusions de l'enquête interne. — Brian Lawless / POOL / AFP

Fumée blanche à Marcoussis. Selon une indiscrétion de nos confrères de RTL mardi, qui ont pu avoir accès aux conclusions du rapport commandé par la ministre des Sports Roxana Maracineanu, le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié a été absous des torts qui lui étaient reprochés.

Soupçonné d’avoir enfreint les règles sanitaires spécifiques à la bulle crée autour du groupe France en étant allé voir son fils jouer au stade Jean-Bouin au retour du déplacement en Italie, l'ancien international ​était dans son bon droit selon Roger Salamon, l’ancien président du Haut Conseil de Santé Publique qui pilote la commission médicale de la Fédération.

Le patient 0 viendrait du rugby à 7

« Dans mon rapport, je le mets au début, il est parfaitement clair que ce qu’il a fait, quoiqu’on puisse en penser, il avait le droit de le faire et il n’y avait aucun risque particulier, explique-t-il. Et d’ailleurs, ce n’est pas lui le patient 0, ça c’est évident virologiquement à la distance à laquelle il est allé voir son fils et à la distance à laquelle il y a eu de premiers cas (…) Je ne dis pas ça pour le défendre, il n’a pas besoin d’être défendu, mais je dis ça parce que c’est la vérité ».

Toujours selon cette enquête menée en interne, le fameux patient 0 a été identifié et il s’agirait donc d’un joueur de l’équipe de France de rugby à 7 venu faire le nombre aux entraînements à Marcoussis. Testé négatif à son entrée dans la bulle, celui-ci était en fait en période d’incubation. Rien à voir avec la thèse du préparateur physique inconnu d'abord défendue par Serge Simon, le covid manager de la fédération. Pour l’heure, on n’en sait pas plus quant aux nombreux autres manquements au protocole révélés par L’Equipe ces derniers jours et il faudra attendre la remise du rapport au ministère des Sports mercredi pour pouvoir y plonger dans le détail.