VIDEO. Coupe du monde 2023: «Amère», l'Afrique du Sud dénonce un processus de décision «opaque»

RUGBY Le comité de candidature sud-africain a mal pris la victoire de la France dans l'attribution de la compétition...

J.L.

— 

François Pienaar s'était beaucoup investi dans la candidature sud-africaine.
François Pienaar s'était beaucoup investi dans la candidature sud-africaine. — Alastair Grant/AP/SIPA

Une défaite dure à digérer, pour le moins. L’Afrique du Sud, grandissime favorite pour l’attribution de la Coupe du monde après les recommandations de la Fédération internationale allant en ce sens, est tombée de haut quand la petite enveloppe a dévoilé le nom du vainqueur en début d’après-midi, à Londres.

 

 

Réagissant par la voie d’un communiqué rapidement rédigé, le comité de candidature sud-africain s’est déclaré« amèrement déçu de la décision finale malgré les recommandations transmises par la Fédération internationale ces dernières semaines ». Une déception légitime, accompagnée, tout de même, d’une sourde colère : « La Fédération internationale a mené un processus complet et transparent pendant quinze mois pour déterminer la meilleure candidature possible, mais ce processus est devenu entièrement opaque lors de ces quinze derniers jours. »

>> A lire aussi: Coupe du monde 2023: La France va organiser! Revivez la désignation du pays hôte

Lors de la conférence de presse qui a suivi l’annonce, plusieurs journalistes anglo-saxons ont en effet interrogé Bill Beaumont, le président de « World rugby » sur les modalités d’un vote « secret », « qui acte l’impossibilité pour les petits pays d’obtenir de nouveau la Coupe du monde dans le futur ».

L’Afrique du Sud, qui échoue pour la quatrième fois de suite à accueillir l’événement une seconde fois après 1995, pourra se consoler en plongeant dans les bons souvenirs. Sa dernière victoire en Coupe du monde remonte à 2007… en France.