Roland-Garros: On a passé la journée sur le court n°1 avec nos Français (et ça s'est pas super bien passé)

TENNIS Quatre Français étaient engagés sur le court n°1 jeudi…

W.P., avec J.L

— 

Caroline Garcia est la seule Française à avoir gagné son match sur le court n°1
Caroline Garcia est la seule Française à avoir gagné son match sur le court n°1 — SAIDI CHRISTOPHE/SIPA

De notre envoyé spécial à Roland-Garros,

Il a fait beau, voire très beau ou encore très, très beau jeudi à la Porte d’Auteuil. La règle veut que, dans ces cas-là, on passe du temps dans le meilleur des courts de Roland, à savoir le numéro 1. D’autant que trois Françaises et un Français y étaient programmés. Dans l’ordre on a eu droit à :

  • Chardy - Nishikori
  • Garcia - Paquet
  • Parmentier - Whitthoeft

Malheureusement pour nous, le bilan aura été peu glorieux, puisqu’une seule Bleue s’en est sortie, à savoir Caro Garcia. On ne pouvait pas faire pire étant donné qu’il y avait un affrontement fratricide à l’affiche entre l’ancienne n°1 française et Chloé Paquet. On a quand même pu voir du bon tennis. Rapide résumé de cette journée sur le 1.

Chardy vs Nishikori (3-6, 0-6, 6-7) : la remontada avortée

Au moment où on débarque dans les tribunes, l’histoire était bien mal embarquée pour le Français. Il perdait déjà deux sets à rien (il a concédé 12 jeux consécutifs) et commençait à retrouver des sensations dans le troisième (4-4) à la faveur d’un temps médical demandé par Nishikori à 3-0 pour le Japonais dans la dernière manche. « La coupure m’a permis de me remettre bien, de repartir frais dans la tête. Il a perdu un peu son rythme, il a un tout petit peu moins bien joué », explique l’intéressé.

Un peu perdre son rythme, c’est peu dire. Le Japonais avait l’air grillé et s’arrêtait quasiment après chaque point dans ce troisième set. Si Chardy réussit à gagner la troisième manche, il peut embarquer Nishikori dans l’enfer d’un match-marathon, et là, tout aurait été différent.

Garcia vs Paquet (7-5, 6-4) : la leçon

Tout autre résultat qu’une victoire en deux manches de Garcia aurait été une surprise tant l’écart existant entre les deux joueuses est grand. Mais Chloé Paquet a bien résisté. Quelque part, la joueuse de 22 ans voyait déjà ce match comme une grande réussite en soi.

« J’avais hâte de jouer ce match, de me confronter à une très bonne joueuse aujourd’hui. Je n’avais pas beaucoup d’appréhension. J’avais juste envie d’être sur le court et de me mesurer à elle. »

Paquet a été servie. Caro Garcia a gagné quand elle l’a voulu, en accélérant à deux reprises dans les moments décisifs. Le tout sous un soleil de plomb et un court n°1 survolté. Le genre d’ambiance qu’on aime.

Parmentier - Whitthoeft (4-6, 6-7) : les gros regrets

Hélas pour Pauline Parmentier, la température est vide redescendue en tribunes. Il faut dire que son début de match apocalyptique n’a rien arrangé. Menée 5-0 après une demi-heure d’échanges accrochés et beaucoup trop de fautes en coup droit, la Française a décidé de renvoyer l’ascenseur à l’Allemande en remontant ses deux breaks de retard.

Tout ça pour céder sa mise en jeu à 5-4 pour Witthoeft et laisser la partie s’envoler. Les regrets, les regrets, comme sur le dernier tie-break où elle nous refait le coup de la quasi-remontée. On félicitera néanmoins Pauline pour avoir réussi à électriser le public à la fin de la première manche. C’est déjà ça.