Caroline Garcia et Kristina Mladenovic lors de leur match de double en finale de la Fed Cup, contre Barbora Strycova et Karolina Pliskova, le 13 novembre 2016. AP Photo/Jean-Francois Badias
Caroline Garcia et Kristina Mladenovic lors de leur match de double en finale de la Fed Cup, contre Barbora Strycova et Karolina Pliskova, le 13 novembre 2016. AP Photo/Jean-Francois Badias - Jean-Francois Badias/AP/SIPA

La guerre est déclarée entre Caroline Garcia et la Fédération française de tennis. La joueuse, qui avait dit qu’elle souhaitait faire l'impasse sur la Fed Cup cette année pour se concentrer sur sa carrière en simple, a été convoquée pour affronter l’Espagne en  barrage de Fed Cup, ce mardi, aux côtés de Kristina Mladenovic, Alizé Cornet et Pauline Parmentier. En février dernier, la FFT avait rappelé que tous les joueurs et toutes les joueuses françaises devaient se rendre disponible pour l'équipe nationale.

Yannick Noah a sans doute préféré convoquer la numéro 2 française pour un match très important. Battue par la Suisse au premier tour, l’équipe de France doit absolument battre l’Espagne à Roanne les 22 et 23 avril pour rester dans l’élite du tennis féminin. Emmenées par Garbine Muguruza, les Ibériques seront des adversaires redoutables.

>> A lire aussi : La FFT durcit le ton... Monfils et Garcia à disposition obligatoire pour la Coupe Davis et la Fed Cup

Cette annonce intervient au lendemain d’une étrange affaire sur les réseaux sociaux. Lundi, Caroline Garcia a annoncé son forfait au tournoi de Stuttgart pour « inflammation du nerf sciatique ». Tournoi qui commence… le lendemain de la Fed Cup.

Peu après, ses trois coéquipières ont, à deux minutes d'intervalles, répondu d’une même manière plutôt ironique sur Twitter.

Si Pauline Parmentier a démenti tout rapport, le timing laisse songeur.

 

Mots-clés :