Handball : Les Brestoises pour la première fois en finale de la Ligue des champions

C1 Le Brest Bretagne Handball peut rêver de devenir le premier club français féminin à soulever le trophée le plus convoité

20 Minutes avec AFP

— 

Les handballeuses de Brest ont réussi un immense exploit en éliminant,samedi 29 mai 2021, les Hongroises de Györ pour se hisser pour la première fois en finale de la Ligue des champions.
Les handballeuses de Brest ont réussi un immense exploit en éliminant,samedi 29 mai 2021, les Hongroises de Györ pour se hisser pour la première fois en finale de la Ligue des champions. — Tibor Illyes/AP/SIPA

Au bout du suspense et de la séance de tirs au but. Les handballeuses françaises de Brest se sont qualifiées pour la première fois pour la finale de la Ligue des champions en battant les Hongroises de Györ, triples tenantes du titre, à l’issue d’une séance de tirs au but (4-2, 23-23 après prolongation), ce samedi à Budapest.

Brest, premier club féminin français en finale de la C1, affrontera en finale, dimanche, les Norvégiennes de Kristiansand qui ont battu le CSKA Moscou 33 à 30, ce samedi en début de soirée. Au Final 4, mis en place depuis 2014 chez les dames, Györ n’avait perdu qu’une seule fois en dix matches, en finale en 2016 contre Bucarest. Avec son armada de stars internationales, comme la Norvégienne Stine Oftedal, l’équipe hongroise restait sur trois titres européens consécutifs (2017, 2018, 2019). Ce samedi, elles sont tombées sur une incroyable équipe de Brest, très bien en place en défense.

En éliminant le grand favori Györ, qui voit sa série de 55 matches de C1 sans défaite s’interrompre, le Brest Bretagne Handball peut rêver de devenir le premier club français féminin à soulever le trophée le plus convoité, et rejoindre Montpellier, seul club de l’Hexagone champion d’Europe chez les messieurs (2003 et 2018).

Au bout d’un match à rebondissements, duyrant lequel les Brestoises ont plusieurs fois mené de quatre buts grâce aux arrêts de Cléopâtre Darleux avant d’arracher le droit de jouer la prolongation à la dernière seconde du temps réglementaire, tout s’est joué lors d’une séance de jets de sept mètres. C’est la Suédoise Bella Gullden, l’une des stars de Brest, qui a réussi le tir décisif.

« On a beaucoup de force et l’équipe a eu du coeur »

« On savait que Györ partait favori avec ses plus de 50 matchs sans défaite. Mais on a beaucoup de force et l’équipe a eu du coeur. Il y a de la synergie dans cette équipe. Pendant la seconde période, on a sur rester calme, on a beaucoup de mental. Après, chacune dans l’équipe a apporté dans le résultat. C’était vraiment un match de défense et de gardienne. Cela devait être plaisant à regarder, c’était surtout plaisant à jouer. La séance de 7m, c’est de la tension, des sensations que tu ne trouves pas ailleurs », a commenté Cléopatre Darleux.

Les Brestoises, qui ont déjà gagné cette saison la Coupe de France face à Nantes puis le Championnat de France en mettant fin à la domination de Metz, sont aux portes d’un exceptionnel Grand Chelem.