Euro 2021 : « C’est pas le même Euro, mais on prend toujours plaisir à regarder les matchs », vous nous racontez votre tournoi sans les Bleus

VOUS TEMOIGNEZ Une semaine après l’élimination de la France face à la Suisse, vous êtes nombreux à suivre malgré tout le grand rendez-vous du foot européen

Claire Planchard
— 
Illustration de jeunes femmes supportant l'équipe de France de football lors de l'Euro 2021 à Marseille le 15 juin 2021.
Illustration de jeunes femmes supportant l'équipe de France de football lors de l'Euro 2021 à Marseille le 15 juin 2021. — Daniel Cole/AP/SIPA

Une équipe vous manque et l’Euro est dépeuplé ? Pas vraiment à en croire les lecteurs de 20 Minutes, fans de l ’équipe de France mais aussi et surtout de football. Malgré la déception (et la colère parfois) qui a suivi l’élimination de la France en huitièmes de finale face à la Suisse, de nombreux internautes ont répondu ce dimanche à notre appel à témoignages pour nous expliquer pourquoi ils continuaient à vibrer devant l’Euro 2021 après la sortie prématurée des Bleus.

« Nous avons tellement attendu pour voir une compétition avec du public depuis le Covid qu’on n’en manque pas une miette ! », nous écrit ainsi Hüseyin, 29 ans. « Je continue à regarder l’Euro et je ne le regrette pas, car j’aime le foot. Pour l’équipe de France, il faut tourner la page et aller de l’avant pour le Mondial », explique, philosophe, Véronique, 67 ans. « Avec l’Euro sans les Bleus, une fois la déception passée, je m’attendais à lire moins d’articles sur le foot sur 20 Minutes… Quelle erreur !!! », plaisante Fred, 46 ans (on transmettra avec plaisir aux collègues du service des sports !)

« On se rend compte que les Bleus n’étaient pas à la hauteur »

Pour certains fans de l’équipe de France, la suite de la compétition pourrait même donner une bonne leçon aux joueurs tricolores (et aux autres grandes équipes éliminées prématurément) : « les Bleus ont vraiment eu la grosse tête et ça ne m’empêche pas de regarder les beaux matchs de quart », observe ainsi Eric, 57 ans. « Lorsqu’on voit les autres équipes, on se rend compte rapidement que les Bleus n’étaient pas à la hauteur » commente Petitgraindesable.

« Oui, je continue de regarder le Euro malgré la défaite des Bleus et je vois de grosses équipes qui ont un mal fou à marquer face à des équipes nettement plus modestes. Ce qui me fait prendre conscience que finalement, les Bleus peuvent réellement être flamboyants - ils l’ont montré, certes à de trop rares moments- et que c’est bien dans la tête que ça a pêché et que ça les a fait sortir de la Coupe, trop tôt bien évidemment. Bravo les Bleus et à la prochaine ! », analyse Lanngeal.

« Il ne reste que les fans de foot et c’est plutôt cool »

Certains internautes ont même trouvé un autre avantage à cette cruelle élimination : « Il ne reste que les fans de foot et c’est plutôt cool. Ça évite les débats un peu nuls à la machine à café », nous confie Nicolas, 29 ans. Et les plus férus de football ont même adopté de nouvelles équipes fétiches à supporter pour vibrer devant la fin de la compétition : « Certes sans les Bleus c’est pas le même Euro, mais on prend toujours plaisir à regarder les matchs. Il y a une équipe qui m’impressionne c’est le Danemark », témoigne ainsi Damien, 21 ans.

Et ce n’est pas le seul parmi nos lecteurs à avoir une faiblesse pour la sélection danoise : « La France éliminée, cela ne m’empêche pas de regarder la suite du tournoi. Il y a le Danemark qui joue bien et qui peut créer la surprise. C’est mon équipe fétiche depuis que la France est sortie et depuis le gros malaise de Christian Erikssen. Cette équipe joue collectif et sans complexe. J’espère qu’ils vont gagner », nous explique François, 54 ans.

Coups de cœur pour l’Italie et le Danemark

« Le match de la France contre la Suisse était complètement fou, ça m’a pris quatre jours pour le digérer, et c’est l’équipe d’Italie (le pays d’où est originaire 50 % de ma famille) qui me l’a permis. Le Danemark est aussi un petit coup de cœur, mais, leurs matchs n’étant diffusés que sur une chaîne payante, je ne peux voir que des résumés. J’espère que leur accès au dernier carré me permettra de les voir réellement jouer », confie Julien 27 ans, qui rêverait d’une « finale Italie - Danemark ». Jean-Luc, 55 ans, adorerait, lui, « une belle finale Italie/Angleterre » : « Je pense que ça aurait de la gueule » écrit-il. Le cœur de Véronique balance aussi : « je supporte l’Italie certains jours, l’Espagne d’autres », explique-t-elle. L’amour du foot et la beauté du sport avant tout.