PSG : « On a l'impression que ça fait un an qu'on est là »... Pochettino déjà comme un poisson dans l'eau

FOOTBALL Le nouvel entraîneur parisien s’apprête à retrouver la pelouse du Parc des Princes, vingt ans après l’avoir foulée en tant que joueur

A.L.G.

— 

Pochettino est déjà comme à la maison au Camps des Loges.
Pochettino est déjà comme à la maison au Camps des Loges. — Bertrand GUAY / AFP

Après sa grande première en tant qu’entraîneur principal du PSG, mercredi soir à Saint-Etienne (0-0), Mauricio Pochettino s’apprête cette fois-ci à fouler la pelouse du Parc des Princes à l’occasion de la réception de Brest samedi soir, vingt ans après son dernier match en tant que joueur parisien. De quoi émoustiller l’Argentin, qui s’est présenté en visioconférence de presse vendredi après-midi depuis le Camp des Loges.

« Ça va être une soirée spéciale pour moi et une joie, près de vingt ans après avoir porté ce maillot. Il n’y aura pas de supporteurs, c’est dommage et ça manquera. En tout cas, on en parlait entre nous : on a l’impression que ça fait un an qu’on est là alors que ça fait seulement cinq ou six jours », s’est réjoui l’ancien manager de Tottenham.

Neymar forfait, Icardi de retour

Interrogé ensuite sur ses méthodes d’entraînements, réputées très exigeantes pour le cardio des joueurs, et sur les états de forme pour le moins disparates dans l’effectif, « Poche » s’est montré pragmatique. « C’est certain qu’il faut s’adapter et surtout analyser, écouter les joueurs, mais aussi le staff, pour comprendre et prendre les meilleures décisions. La capacité d’adaptation est une des choses les plus importantes dans la vie, et en tant que staff on doit s’adapter pour trouver la meilleure stratégie. Les circonstances sont ce qu’elles sont. Je suis content de l’investissement des joueurs. On essaie de récupérer les blessés pour avoir plus de monde. On doit s’améliorer dans plein de domaines, le physique en fait partie », a-t-il expliqué.

Si Neymar est encore en révision au garage pour le match contre Brest, Mauricio Pochettino pourra compter sur les retours dans le groupe de Mauro Icardi, Layvin Kurzawa et Alessandro Florenzi. Contraint de concéder le nul à Geoffroy-Guichard mercredi, le PSG, troisième de Ligue 1 à trois points du leader lyonnais, n’aura pas le droit à l’erreur face à une séduisante équipe finistérienne.