Racisme : Le président de Basaksehir appelle à « radier à vie » l’arbitre roumain Sebastian Coltescu

FOOTBALL Göksel Gümüsdag parle du 8 décembre comme d’une « journée de résistance contre le racisme »

N.C. avec AFP

— 

L'arbitre roumain Sebastian Coltescu (au centre, en vert), est l'homme incrimé dans l'affaire de racisme lors de PSG-Basaksehir.
L'arbitre roumain Sebastian Coltescu (au centre, en vert), est l'homme incrimé dans l'affaire de racisme lors de PSG-Basaksehir. — VS Press/SIPA

Le président du club turc de Basaksehir a appelé jeudi à la « radiation à vie » de l’arbitre roumain Sebastian Coltescu mis en cause pour des propos racistes lors du match de Ligue de champions contre le PSG mardi.

« Ce genre d’arbitre devrait être radié à vie, a déclaré Göksel Gümüsdag, cité par les médias turcs, avant le départ de son équipe de Paris en direction d’Istanbul. Il doit y avoir une sanction exemplaire. Le 8 décembre restera dans l’histoire mondiale comme une journée de résistance contre le racisme. »

Souhaitant sanctionner l’entraîneur adjoint de Basaksehir, le Camerounais Pierre Achille Webo, d’un carton rouge pour protestation, Sebastian Coltescu, quatrième arbitre, l’avait désigné à l’arbitre principal comme « le noir » en roumain («negru »), provoquant la colère et l’indignation des deux équipes qui se sont retirées du terrain en signe de protestation.

L’UEFA, l’instance de gouvernance du football européen, a annoncé qu’elle mènerait une « enquête approfondie » sur les accusations de racisme visant l’arbitre roumain. Le match, arrêté à 0-0 à la 13e minute, a repris mercredi soir avec une nouvelle équipe arbitrale. Le PSG, déjà assuré d’être en huitièmes de finale, s’est imposé 5-1.