Liga : « Inacceptable », « Indéfendable »… La presse espagnole pas tendre avec Antoine Griezmann

FOOTBALL Pour les médias espagnols, Antoine Griezmann n’est pas loin d’être une cause perdue au Barça

A.L.G.

— 

Griezmann, monument en péril à Barcelone.
Griezmann, monument en péril à Barcelone. — GABRIEL BOUYS / AFP

Les semaines passent et se ressemblent toutes pour Antoine Griezmann du côté du Barça : grises, ternes, sans saveur. Même les rassemblements en équipe de France – avec qui il a marqué mercredi face à la Croatie à Zagreb – ne suffisent plus à lui redonner un minimum de confiance en lui. Après la défaite barcelonaise samedi contre Getafe, dans la banlieue de Barcelone, Grizou a porté à lui tout seul tous les maux de son équipe dans la presse espagnole où chaque Une ou presque lui était consacrée. Et pas dans le sens qu’on voudrait.

Pour le quotidien catalan Sport, le Français est désormais « Indéfendable ». « Koeman lui a donné le "faux 9" qu’il demandait, mais il est à peine intervenu dans le match et quand il l’a fait, c’était pour rater une occasion claire. On ne discute pas son envie, mais loin de résoudre le problème, il l’a augmenté », tranche le journal. Un peu plus loin, un autre journaliste explique dans sa chronique hebdomadaire qu’on ne peut pas juger la carrière d’un joueur sur un ballon qui ne finit pas au fond des filets, mais les opportunités de Griezmann s’épuisent et son rêve de réussir au Barça semble s’éloigner un peu plus ».

Griezmann, brouillon et imprécis

« Dans la semaine, le sélectionneur français avait bombé le torse en se vantant de mettre Griezmann au poste où il performait le plus. Koeman l’a placé comme un "faux 9", avec plus de liberté de mouvement, sans être ancré dans le couloir. Griezmann a été une fois de plus brouillon et imprécis », juge pour sa part le Mundo Deportivo. De son côté, As parle carrément d’une performance « inacceptable ». On espère vraiment pour sa santé mentale que le Français ne lit pas la presse avec son café le matin.