Bordeaux-Strasbourg : « On avait pris cette option… », le coup parfait du stratège Thierry Laurey face aux Girondins

FOOTBALL En revenant à son système du début de saison, l’entraîneur strasbourgeois a réussi son pari

Clément Carpentier

— 

Thierry Laurey, l'entraîneur de Strasbourg.
Thierry Laurey, l'entraîneur de Strasbourg. — FRANCK FIFE / AFP
  • Le Racing s’est imposé à Bordeaux grâce à un coup tactique de son entraîneur.
  • Thierry Laurey est revenu à son système du début de saison (5-2-3).
  • Strasbourg s’éloigne de la zone rouge avec ce succès en Gironde.

Thierry Laurey est connu pour ses punchlines. Il adore faire le spectacle face à la presse. Mais le coach strasbourgeois peut s’agacer très facilement quand on le réduit à sa grande bouche et à son profil de meneur d’hommes. Alors parfois, il rappelle à tout le monde qu’il est aussi un excellent technicien. Ce dimanche, il l’a une nouvelle fois démontré en réalisant un joli coup tactique lors de la victoire du Racing face aux Girondins de Bordeaux au Matmut Atlantique (0-1).

Même s’il s’est adapté à son effectif du jour (absences de Simakan, Mothiba ou Bellegarde) et au style de Paulo Sousa, Thierry Laurey a décidé de se passer de son système à quatre défenseurs avec son losange au milieu de terrain. Retour au bon 5-2-3 du début de saison :

« On a mis ça en place au mois d’août car on avait nos propres raisons. Ensuite, j’ai changé avec les résultats mais il n’y avait que quelques ajustements à faire et surtout, rien ne nous interdit de revenir ponctuellement à celui-ci ».

Chose faite à Bordeaux près de deux mois après sa dernière utilisation à Marseille, le 20 octobre.

Et le coup fut parfait. Fermeture de l’axe, forte densité avec des lignes proches… Les Girondins se sont retrouvés sans solution. Méconnaissables même. « On avait pris cette option de verrouiller le match », explique sans se cacher l’entraîneur strasbourgeois. Alors quand Ludovic Ajorque - l’homme en (très) grande forme du Racing (quatre buts et trois passes décisives sur les six derniers matchs) - a ouvert le score (0-1, 9e), ça sentait le scénario idéal.

Brest, c’est bien du passé !

Thierry Laurey peut donc être fier de son coup. Mais aussi de ses jeunes. S’ils étaient passés complètement au travers à Brest, Sissoko et Fofana ont rassuré leur entraîneur cette fois-ci. « Ils ont respecté les consignes contrairement au dernier déplacement. C’était surtout une histoire de concentration. Je n’ai jamais douté de leur état d’esprit comme pour tous les autres. Aujourd’hui, c’est important de voir que c’est tout un groupe qui est concerné », rappelle le patron du Racing.

Cette victoire permet aux Strasbourgeois d’effacer la gifle reçue en Bretagne il y a dix jours mais elle est surtout très importante comptablement. Ils ont maintenant huit points d’avance sur le barragiste et remontent à la 13e place de la Ligue 1. Le coup est vraiment parfait avant d’aller à Nantes en Coupe de la Ligue et de recevoir Saint-Etienne en Ligue 1 pour refermer cette année 2019.