Equipe de France: Mbappé a «peut-être un peu trop tenté» contre la Moldavie, estime Deschamps

FOOTBALL A la veille du match en Albanie, le sélectionneur et Raphaël Varane sont revenus, entre autres choses, sur la prestation du Parisien jeudi soir

N.C.

— 

Didier Deschamps et Kylian Mbappé, le 24 mars 2019 avant un match de l'équipe de France.
Didier Deschamps et Kylian Mbappé, le 24 mars 2019 avant un match de l'équipe de France. — FRANCK FIFE / AFP

L’équipe de France est déjà qualifiée pour l'Euro, celle d’Albanie éliminée, mais ce dernier match du groupe dimanche soir à Tirana n’est pas dénué d’intérêt. Déjà, il faut que les Bleus l’emportent pour sécuriser la première place et espérer faire partie des nations qui seront dans le pot numéro 1 lors du tirage au sort, le 30 novembre. Et puis on aimerait les voir partir sur une autre impression que celle, pour le moins mitigée, laissée jeudi après la Moldavie.

C’est également l’objectif de Didier Deschamps. « Offensivement, on veut créer plus de mouvement, jouer notre football. Le coach en veut plus, a fait savoir Raphaël Varane, samedi, en conférence de presse. On veut retrouver du lien, être tranchant, bousculer l’Albanie. » Bref, montrer un meilleur visage.

Parmi les joueurs en deçà de leur rendement habituel, jeudi, on trouve Kylian Mbappé. Une fois n’est pas coutume, le Parisien a beaucoup raté de choses, que ce soit dans ses dribbles ou ses frappes. « Kylian a toujours cette capacité de pouvoir faire la différence à lui tout seul. Il continuera. Il y a une prise de risque, mais il faut trouver un juste milieu, a prévenu Didier Deschamps. Kylian s’est toujours inscrit dans le collectif. Il a beaucoup tenté contre la Moldavie, peut-être un peu trop. »

« Choisir entre ses qualités »

« Il doit parfois choisir entre ses qualités, car il ne peut pas tout faire en même temps, a complété Varane. Jouer avec ses coéquipiers, créer des décalages… Il faut qu’il ait du liant avec ses partenaires. » On ne sait pas encore avec qui il devra mettre tout ça en œuvre, dimanche. Une certitude, Kingsley Coman, blessé, est forfait. Pour le reste, DD n’a pas voulu en dire plus.

« La réflexion, avec des matchs très proches, concerne les joueurs aptes à rejouer ou pas. Kanté, c’est une situation, Giroud aussi. L’important est qu’il soit en pleine possession de leur moyen. Là, ils ont envie de jouer, comme les autres », a indiqué le sélectionneur dans un sourire.