PSG-Bruges : En mode « clutch player » NBA, comment Keylor Navas a écœuré les Belges et sauvé le PSG

FOOTBALL Le gardien costaricien a été l’homme du match contre Bruges

Aymeric Le Gall

— 

Kimpembe a l'air surpris de voir un gardien arrêter un péno.
Kimpembe a l'air surpris de voir un gardien arrêter un péno. — FRANCK FIFE / AFP

Au Parc des Princes,

En NBA, il y a un mot pour ça : clutch player. C’est le joueur qui s’élève au-dessus des autres dans les moments cruciaux d’un match pour faire basculer le sort à lui tout seul. A Paris, mercredi soir face à Bruges, ce joueur-clé n’était pas à rechercher parmi les habituels monstres qui peuplent l’attaque parisienne mais bien plus bas, dans les buts. Dans un match qu’il n’a jamais su maîtriser, le PSG peut en effet déposer un gros poutou sur le front de Keylor Navas, son nouveau rempart fraîchement débarqué du Real Madrid.

Le Costaricien n’en est pas à son coup d’essai (on se souvient notamment de ses arrêts décisifs à Galatasaray) mais face aux Belges, le bonhomme a très certainement réalisé son meilleur match sous le maillot du PSG. Tout au long de la soirée, il a tenu à bout de bras la baraque quand les fondations chancelaient et la qualification parisienne est en grande partie pour lui. Ça a dû lui faire tout drôle d’ailleurs car à Paris, le poste de gardien de but s’apparente souvent à un emploi fictif version RPR.

« Il a une grande personnalité »

Après quelques arrêts plutôt faciles en première période, histoire de se chauffer, Navas s’est mis sur son 31 en sortant une double parade de grande classe dès le retour des vestiaires sur des tirs à bout portant de Dennis et d’Okereke. Puis il y a eu ce péno stoppé (et capté) à l’entame du dernier quart d’heure. Pas le penalty le plus compliqué à arrêter ? Peut-être, mais celui qui compte et rapporte trois points au lieu d’un.

Après la rencontre, Marco Verratti n’avait d’yeux que pour lui. « C’est un gardien extraordinaire, a-t-il déclaré. Il a gagné trois Ligues des champions avec le Real Madrid dans une compétition où le rôle de gardien est très important. Ce sont eux qui peuvent faire basculer un résultat et c’est ce qu’il a fait ce soir. On aurait pu faire un nul mais en fin de match il nous sauve et nous offre la victoire. Il a une grande personnalité et ça se voit dans ce genre de match. »

Jamais trop bavard quand il s’agit d’évoquer le cas personnel de ses joueurs après une rencontre, Thomas Tuchel y a tout de même été de son gros compliment. Navas ? « Exceptionnel. » Leonardo a terminé le boulot au micro de RMC : « Je pense qu’il a été fondamental. C’était un moment très délicat avec ce penalty contre nous mais il l’a arrêté et a redonné de l’énergie à l’équipe. C’est un gardien qui va nous apporter beaucoup d’expérience et de tranquillité. »

Navas, indéboulonnable au PSG ?

Après les deux buts encaissés à Dijon, où certains commençaient déjà à remettre en cause la capacité de Navas à être LE fameux grand gardien du PSG, le Costaricien a envoyé un message clair. Au club, l’ancien Madrilène semble d’ailleurs faire l’unanimité.

Et si, selon nos confrères de L’Equipe, le PSG semble déjà en quête d’un gardien pour la saison prochaine, c’est plus pour anticiper le départ définitif du grand Iroquois exilé cette saison au Real que pour concurrencer le Sud-Américain. Navas a définitivement gagné la confiance du PSG. Il le lui rend plutôt bien jusqu’ici.