OM: Ciao Rudi! «C'est une belle fin», assure Garcia (qui n'a donc pas entendu les sifflets)

FOOTBALL Un dernier coup de méthode Coué pour la route : Rudi Garcia a assuré que son histoire avec l'OM connaissait une «belle fin» avec une modeste victoire (1-0) face à Montpellier. Les supporters ne lui ont pourtant pas jeté de fleurs...

Au stade Vélodrome, Jean Saint-Marc

— 

Rudi Garcia a dit adieu à ses joueurs, dont Lucas Ocampos.
Rudi Garcia a dit adieu à ses joueurs, dont Lucas Ocampos. — S. Thomas / AFP
  • Rudi Garcia s'offre une victoire et une anecdotique cinquième place pour sa dernière à la tête de l'OM. Il assure que c'est une fin satisfaisante. 
  • Les supporters n'en pensent pas autant... Beaucoup sont satisfaits de son départ. Et ils l'ont sifflé une dernière fois, ce vendredi.

On a déjà vu des pots de départ plus conviviaux. Alors que les Stéphanois ont rendu, casquettes sur la tête, un joli hommage à Jean-Louis Gasset, Rudi Garcia quitte l’OM sous des regards méprisants. Des sifflets ont accueilli le futur ex-coach de l’OM, pour sa dernière soirée sur le banc de touche du Vélodrome, ce vendredi, face à Montpellier.

Malgré l’annonce – plutôt élégante – de son départ jeudi, les Fanatics ont dénoncé, une fois de plus, son « incompétence. » Les Winners et les CU84 rêve, eux, d’un package, où le départ de Rudi Garcia serait aussi celui de Jacques-Henri Eyraud. « Vous êtes une escroquerie en bande organisée », ont vociféré les premiers, quand les seconds ont sorti leur banderole bien connue, le tube de la saison – « direction démission. »

Pas de Leetchi ni de box « visite des chateaux de la Loire »

On vous passe les insultes entendues dans les deux virages et les différents lazzis qui ont ponctué ce match, suivi par 53.788 supporters. Vous avez l’ambiance générale : Rudi Garcia ne part pas avec un iPad et une box « visite des chateaux de la Loire » financés par un Leetchi des supporters de l’OM. « Bon débarras », lâche même ce supporter croisé sur le parvis, ce vendredi soir, après une victoire anecdotique face à Montpellier (1-0).

« Il nous a niqués la saison ! » hurle un ultra moins poli, quand un troisième lance un « casse-toi loin de mon club Garcia ! » « Il nous a emmenés en finale de la Ligue Europa, mais c’est tout, développe Michel, habitué de la tribune Jean-Bouin. Il s’est complètement raté cette saison et n’a rempli aucun des objectifs. On était obligés de le siffler ce soir, pour lui dire une dernière fois ce qu’on pensait de lui. »

L’OM finit cinquième, comme lors de la première saison de Rudi Garcia (qui était arrivé en octobre, précisons-le). « La place du con vu que Paris s’est loupé en coupe, peste Sébastien. Donc ça fait un bilan très négatif pour Garcia, même en prenant la Ligue Europa en compte ! »

Un simple coucou, pas de tour d’honneur

Pour ses adieux au Vélodrome, Rudi Garcia n’a même pas fait le tour d’honneur avec ses joueurs : il s’est contenté d’un simple signe de la main avant de filer au vestiaire. En conf de presse, il n’a pas laissé transparaître son émotion : « On garde ça à l’intérieur ! » Et il a tenté, une nouvelle fois, de défendre son bilan :

Je suis toujours positif donc je suis content de ces 32 mois passés ici. Je garderai de belles rencontres en mémoire, les 77 points en championnat l’an dernier, ce n’est pas rien, une finale de Coupe d’Europe… On finit sur une bonne note, on va garder ça comme souvenir principal ! »

Pas sûr que cet « au-revoir » plaise beaucoup aux supporters de l’OM… « De toute façon, on n’en avait rien à faire de ses adieux, pestent Damien et Sophie, membres du Commando Ultra 84. Il nous a sorti une 43e compo en 46 matchs. Il voulait apparemment battre un record ! Il aurait dû partir bien plus tôt, il a déçu nos espoirs cette année. On n’avait aucune identité de jeu… Il semblait perdu cette saison ! »

La Vieille Garde appelle au départ d’Eyraud

Comme eux, les membres de la Vieille Garde ne regretteront pas Rudi Garcia. Mais ils aimeraient dire « ciao » à d’autres membres de l’équipe dirigeante de l’OM dans les prochains jours : « Le départ de Garcia, c’est très bien ! Mais il faut que McCourt ré-organise tout le club. L’OM n’ira nulle part avec un président qui ne connaît pas le football. Nous n’avons rien contre Jacques-Henri Eyraud, mais on aime trop l’OM pour le laisser entre des mains incompétentes ! »