Girondins de Bordeaux: Points, victoires, buts… On est bien sur l’une des pires saisons du club

FOOTBALL Cette équipe pourrait bien battre de tristes records en fin de saison

Clément Carpentier

— 

Les Girondins d'Otavio et Plasil vivent l'une des pires saisons du club.
Les Girondins d'Otavio et Plasil vivent l'une des pires saisons du club. — NICOLAS TUCAT / AFP
  • Les Girondins de Bordeaux vivent une saison calamiteuse et n’ont toujours pas assuré leur maintien.
  • Statistiquement, c’est l’une des pires saisons de l’histoire du club.
  • L’équipe de Paulo Sousa qui se déplace à Lille dimanche a trois matchs pour ne pas rentrer dans les annales.

Alors oui, on peut faire tout dire aux chiffres ! Mais, tout de même. Parfois, ils illustrent bien la réalité de la saison 2018/2019 des Girondins de Bordeaux. Une saison calamiteuse dont personne ne voit le bout. Pour rappel, à trois journées de la fin du championnat, le club n'a toujours pas assuré mathématiquement son maintien même s’il compte huit points d’avance sur le barragiste, Caen.

S’il faudrait une véritable catastrophe pour que les joueurs de Paulo Sousa finissent à la 18e place de Ligue 1, les trois derniers matchs (Lille, Reims et Caen) ne seront pas sans enjeu notamment d’un point de vue comptable. Car il ne faut pas se mentir, les Marine et Blanc vivent bien l’une de leurs pires saisons en Ligue 1 au niveau statistique (sur la base d’un championnat à 20 clubs et d’une victoire à trois points) :

38 – Comme le nombre de points des Girondins après 35 journées de Ligue 1. Cette équipe pourrait finir sur le podium des pires saisons du club au niveau comptable. Elle ne battra pas le record de 1959-1960 (28 points) mais pour l’instant, elle fait moins bien que celle de 1995-1996 (42 points) et de celles de 1946-1947, 1977-1978 et 2004-2005 (44 points). Il faudra donc prendre sept points sur les trois derniers matchs pour éviter de monter sur ce triste podium.

9 – Comme le nombre de victoires des Girondins depuis le début de la saison. Seulement deux fois dans son histoire, le club a terminé une saison en dessous des 10 victoires : 7 en 1959-1960 et 8 en 2004-2005. Notons aussi au passage que Bordeaux est la deuxième plus mauvaise équipe du championnat à l’extérieur cette saison avec seulement deux victoires (Guingamp et Angers) et 11 points de pris loin de ses bases. Elle est même la pire attaque de la Ligue 1 à l’extérieur (9 buts).

33 - Comme le nombre de buts inscrits par les Girondins depuis la première journée. Si avec ce total, Bordeaux est la 13e attaque de Ligue 1, c’est son ratio par match (0.94) qui pourrait entrer dans les livres d’histoire du club à la fin de saison. Là aussi, seulement deux fois, le club a fini un exercice à moins d’un but par match. C’était une nouvelle fois en 1959-1960 et 2004-2005.

16 – Comme le nombre de fois où les Girondins n’ont pas réussi à marquer. Ce chiffre ne devrait pas rentrer dans les annales du club mais il illustre à merveille la pauvreté du jeu bordelais cette saison. C’est simple, seul Dijon fait pire avec 21 matchs sans marquer de but en 35 rencontres.

17 – Comme le classement des Girondins sur la phase retour. C’est peut-être le chiffre qui fait le plus peur. Les joueurs de Paulo Sousa pointent à la 17e place de la Ligue 1 sur la deuxième partie de saison avec 13 petits points pris depuis janvier. C’est un point de plus que le duo Dijon et Caen (18e et 19e) et deux de plus que Guingamp (20e).