Arsenal-Rennes: Expérience, émotions, ambitions… Malgré l’élimination, les Bretons sortent gagnants de cette épopée européenne

FOOTBALL L'élimination rennaise ne doit pas faire oublier le formidable parcours des hommes de Julien Stéphan en Ligue Europa

Aymeric Le Gall

— 

Cette saison, les Rennais ont réalisé un magnifique parcours européen.
Cette saison, les Rennais ont réalisé un magnifique parcours européen. — LOIC VENANCE / AFP
  • Battus par plus forts qu’eux jeudi soir, le Stade Rennais quitte la Ligue Europa en 8es de finale.
  • Malgré la grosse déception, les Rennais peuvent cependant être fiers du parcours qu’ils ont réalisé cette saison en coupe d’Europe.
  • Cette épopée européenne a permis aux joueurs d’engranger beaucoup d’expérience pour la suite de leurs carrières.

De notre envoyé spécial à Londres,

Il faudrait tout de même être sévèrement burné, comme le disait le personnage de Bernard Tapie chez les Guignols dans les années 90, pour oser ne retenir du Stade Rennais en Ligue Europa cette saison que ce match raté du côté de l’Emirates Stadium d’Arsenal. Certes les Rennais sont passés complètement à côté de leur sujet jeudi soir, mais pour le reste le SRFC a été l’une des équipes, si ce n’est l’équipe qui aura le plus enchanté les Français cette saison sur la scène continentale.

Celle aussi qui aura le mieux représenté l’hexagone en coupe d’Europe (avec Lyon lors de sa victoire à Manchester City). Et si douloureuse que puisse être cette élimination aux portes d’un quart de finale qui aurait été historique pour le club breton, les hommes de Julien Stéphan vont tout de même rentrer à la maison avec, sous le bras, un sacré paquet de choses positives et des souvenirs plein la tête.

Un formidable apprentissage

Malgré la déception, légitime, qui se lisait sur leurs visages en zone mixte, les joueurs ne nous ont pas dit autre chose, à commencer par Hatem Ben Arfa : « C’est rageant de sortir ce soir. On est déçus, c’est clair, mais on retient aussi le positif de tous ces matchs de coupe d’Europe, on retient l’engouement des supporters. On manque d’expérience à ce niveau-là mais ce genre de match nous permet d’apprendre. »

Pour beaucoup d’entre eux, ce match aller-retour face aux Gunners est la plus grande expérience du haut niveau qu’ils ont vécu durant leur carrière. « Ça va nous servir pour la suite de nos carrières respectives, c’est une expérience à vivre », valide Mbaye Niang. Même si ça fait un peu pompeux, impossible à ce stade de ne pas penser à cette phrase de Nelson Mandela « je ne perds jamais. Soit je gagne soit j’apprends ». Voilà, jeudi soir les Rennais ont beaucoup appris.

D’ailleurs, Benjamin Bourigeaud n’a pas traîné à mettre des mots sur ce qu’il va retirer de bénéfique de cette épopée européenne : « C’est une aventure qui va nous servir, on a fait des erreurs, on l’a payé cash, c’est le haut niveau, c’est comme ça. Je retiens que si on veut atteindre des objectifs élevés, si on se met le cul par terre tous ensemble, alors on peut réussir de grande chose. » Dans l’optique de la fin de saison, mais peut-être plus encore dans celle de la saison prochaine, Julien Stéphan ne peut qu’être satisfait du parcours et de l’état d’esprit de ses joueurs en Ligue Europa.

« Il faut féliciter les joueurs pour leur parcours, remarqué et remarquable. On est tombé sur un adversaire bien meilleur, cela rehausse encore notre performance du match aller. On n’a pas l’expérience et la puissance d’Arsenal, mais on apprend énormément. Même si c’est une expérience qui se termine de manière douloureuse, ça va nous permettre de nous enrichir, d’emmagasiner de l’expérience du très, très haut niveau. Bref, ça va permettre à tout le monde de grandir. »

Se souvenir des belles choses

Comme à la fin d’une colo de vacances, l’heure était au bilan mais surtout aux souvenirs jeudi soir dans les entrailles de l’Emirates Stadium. « On a réalisé une belle aventure, affirme d’abord Mbaye Niang. Je retiens la joie qu’on a pu donner au peuple rennais, la joie qu’on s’est procuré à nous-mêmes car je ne vous cache pas qu’on a vécu énormément d’émotions. Encore ce soir nos supporters étaient venus en nombre et malgré la défaite ils nous ont félicités. »

« On est fier de notre parcours, embraye alors Benjamin Bourigeaud. Parce que c’était pas gagné d’avance, on a dû aller chercher les choses tous ensemble. On sort grandis de cette aventure. On est sorti des poules difficilement, on a réussi aussi à sortir le Betis difficilement avec un scénario incroyable à l’aller comme au retour, on a réussi à battre Arsenal chez nous, je pense que ce n’est pas donné à tout le monde de faire ça. Donc voilà, c’est un beau parcours quand même. Même si on aurait évidemment aimé aller plus loin, on peut être fiers de nous. »

Dans les rues de Londres après la rencontre, tous les supporters qu’on a croisés ne nous ont pas dit autre chose. Et il y a fort à parier que la tonalité sera la même une fois les joueurs rentrés au bercail. Le prochain match à la maison, le 29 mars contre l’Olympique Lyonnais, sera d’ailleurs l’occasion d’une belle communion entre une équipe et des supporters qui auront vécu une épopée européenne inoubliable.